Ô terre, ô mer, ô nuit, que vous avez de...
Language: French (Français) 
Ô terre, ô mer, ô nuit, que vous avez de charmes !
Miroir éblouissant d’éternelle beauté,
Pourquoi, pourquoi mes yeux se voilent-ils de larmes
     Devant ce spectacle enchanté ?
Pourquoi devant ce ciel, devant ces flots qu’elle aime,
Mon âme sans chagrin gémit-elle en moi-même,
     Jéhovah, beauté suprême ?
C’est qu’à travers ton œuvre elle a cru te saisir ;
C’est que de tes grandeurs l’ineffable harmonie
N’est qu’un premier degré de l’échelle infinie
Qu’elle s’élève à toi de désir en désir,
Et que plus elle monte, et plus elle mesure
L’abîme qui sépare et l’homme et la nature
     De toi, mon Dieu, son seul soupir !

Noyez-vous donc, mes yeux, dans ces flots de tristesse ;
Soulève-toi, mon cœur, sous ce poids qui t’oppresse ;
Élance-toi, mon âme, et, d’essor en essor,
Remonte de ce monde aux beautés éternelles,
Et demande à la mort de te prêter ses ailes ;
Et, toujours aspirant à des splendeurs nouvelles,
     Crie au Seigneur : « Encore, encor ! »

C. Lefebvre sets stanza 1

About the headline (FAQ)

Confirmed with Œuvres complètes de Lamartine. Harmonies poétiques et religieuses, Chez l’auteur, 1860.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2021-02-21
Line count: 21
Word count: 167