by Augusta Mary Anne Holmès (1847 - 1903)

La chatte blanche
Language: French (Français) 
Dans ce bois sombre où dort le clair de lune,
O voyageur, qui vas cherchant fortune,
Prends garde à toi ! car depuis l'heure brune
La Chatte Blanche a suivi tous tes pas !
Bien doucement sa fourrure te frôle,
(O miaulements plus doux que la parole !)
Puis tu crois voir une neigeuse épaule,
Et deux bras nus s'enlacer à tes bras !
Et les baisers d'amour entrouvrent leur corolle,
Et ton cœur brûle, et ta raison s'envole.
Car la Féline a soupiré tout bas
En miaulements plus doux que la parole :
Miou ! Miou ! Miou !
Emportez-moi,
Beau fils de Roi !
Miou ! Miou ! Miou !
Caressez-moi !
Adorez-moi !
Miou ! Je suis si belle !
Miou ! Et si fidèle !
Et vous serez toujours
Mes seules amours,
Et vous aurez ma foi !

Aux sons menteurs d'une harpe illusoire,
Dans un palais de songe aux tours d'ivoire
Tu dormiras sans souci de ta gloire,
Que la si Blanche effeuilla de ton front !
Parmi les chants, les parfums, les caresses,
Le cœur noyé sous l'or des fauves tresses,
Tu subiras les suprêmes ivresses,
Et ta pensée et ta force mourront !
Et des roses de feu fleuriront tes paresses,
Et pour toujours les paroles traîtresses
En miaulements très doux résonneront
Au cœur noyé sous l'or des fauves tresses :
Miou ! Miou ! Miou !
Je suis à toi,
Beau fils de Roi !
Miou ! Miou ! Miou !
Adore-moi !
Caresse-moi !
Miou ! Je suis si belle !
Miou ! Et si fidèle !
Et vous serez toujours
Mes seules amours,
Et vous aurez ma foi !

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Johann Winkler

This text was added to the website: 2020-06-28
Line count: 46
Word count: 279