by Augusta Mary Anne Holmès (1847 - 1903)

L'aubépine de St‑Patrick
Language: French (Français) 
Le beau patron de mon pays,
De mon pauvre pays d'Irlande,
Saint Patrick aux yeux éblouis
Traversait les monts et la lande.
Il allait vers Marzin de Tours,
Le très doux pasteur de Touraine,
Prêcher les célestes amours
Et prier la céleste Reine.

Suivant le vol des goëlands
Il gagna l'orageuse Loire ;
Un vieux passeur aux bras tremblants
Attendait dans sa barque noire.
« O passeur, » dit le Fils du Jour,
« C'est au nom du ciel que j'arrive ;
Au nom de l'éternel amour,
Conduis-moi vers la pâle rive ! »

Sous la froidure et les glaçons
La campagne mourait gelée ...
Au loin, la cloche aux tristes sons
Exhalait sa douleur ailée.
Le passeur ne répondit pas
Car le mal régnait dans son âme !
Et le Démon conduit son bras,
Car il fuit à grands coups de rame !

Alors le Saint sur les flots verts
Etendit son manteau de bure ;
Un Aubépin, chargé d'hivers,
Lui fournit une rame sure.
Il vogua jusqu'à l'autre bord
En louant le Maître des Anges,
Qui sait amener à bon port
Tous ceux qui chantent ses louanges.

Le bon Patrick l'ayant planté,
Le rameau de fleurs se décore !
A la Noël, par grand' bonté,
L'Aubépine fleurit encore !
O Patrick, qui nous aimais tant,
Songe à ton Irlande flétrie,
Qui sans espoir toujours attend
Que sa gloire soit refleurie !

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Johann Winkler

This text was added to the website: 2020-06-29
Line count: 40
Word count: 233