La mort de la brune 
Language: French (Français) 
Je n'avais que quinze ans,
J'allais voir une brune,
J'allais la voir
D'un coeur bien tendrement,
J'allais la voir, ma mi', souvent!

Et mais j'allais la voir,
C'est trois fois la semaine.
J'allais la voir
Pensant la rejoui',
J'allais la voir, ma mi', mouri'.

Elle est près de mouri',
Encore ell' m'y regarde,
Elle a tiré
Sa main blanche du lit,
Pour dire adieu à son ami.

- Galant, si vous m'aimez,
Allumez-moi-z-un cierge,
Vous le mettrez
Au chevet de mon lit,
Galant, pour m'éclairer mouri'.

"Ah! ma mi', voulez-vous
Le médecin de Nantes.
"De Fontenoy,
"Ou celui de Paris?
"Je vais, ma mi', aller le qu'ri."

Quand fut à mi-chemin,
Son vieux pere l'appelle;
" - Tournez; tournez,
Mon bel enfant chéri,
Car votre brune vient d' fini'.

Père, si j'avais su
Que ma mi' serait morte,
Je m'en serais assis
Au chevet de son lit,
Je l'aurais vu, ma mi', mouri'.

" - Mon fils, n'y a-t-il pas
" D'autres filles en Nantes?
N'y a-t-il pas
La fill' du président,
Qui a de l'or et de l'argent?

" - Père, j'aimerais mieux
Ma mi' nue en chemise,
Et que non pas
La fill' du président,
Avec son or et son argent.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2010-04-15
Line count: 45
Word count: 203