Les plus jolis Chansons du Pays de France

1. Le rosier d'argent [sung text not yet checked]

Où est mon amant, à l’heure de maintenant?
Il est à Paris, ou bien à Orléans.
Refrain
   Où est-il, ce rosier blanc,
   Qui fleurit en boutons d’argent?

Il est à Paris, ou bien à Orléans;
Il apprend à faire des anneaux d’argent.
(Refrain)

Il apprend à faire des anneaux d’argent;
Le premier qu’il fit, il m’en a fait présent.
(Refrain)

Le premier qu’il fit, il m’en a fait présent;
Il me l’a mis au doigt, il y resta sept ans.
(Refrain)

Il me l’a mis au doigt, il y resta sept ans,
Au bout des sept ans, voilà l’anneau qui fend.
(Refrain)

L’anneau est fendu, nos amours sont perdus;
L’anneau est r’soudé, nos amours sont r’trouvés.
(Refrain)

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Garrett Medlock) , "The silver rosebush", copyright © 2018, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Garrett Medlock [Guest Editor]

2. Marion 

Subtitle: Chanson provençale

Que faisais-tu à la fontaine, mordieu, Marion
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson provençale", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

3. Ého ! ého ! [sung text not yet checked]

Subtitle: Chanson bourguignonne

Eho! Eho! Eho! Les agneaux vont aux plaines,
Eho! Eho! Eho! Et les loups vont aux bois.

Tant qu'aux bords des fontaines
Ou dans les frais ruisseaux,
Les blancs moutons s'y baignent,
Y dansant au pré-au.

Mais queuq'-fois par vingtaine
Y s'éloign' des troupeaux,
Pour aller sous les chênes,
Aux herbages nouveaux.

Et les ombres lointaines
Leur-z'y cach' leurs bourreaux,
Malgré leurs plaintes vaines,
Les loups mang' les angneaux.

T'es mon agneau, ma reine.
Les grand' vill' c'est le bois,
Par ainsi Madeleine,
T'en vas pas loin de moi!

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson bourguignonne", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

See other settings of this text.

Researcher for this text: Ted Perry

4. Au bois, rossignolet [sung text not yet checked]

Subtitle: Chanson franc-comtoise

M'y allant promener.
Su le larré, su le larré,
J'ai vû not' chien Barbet
Tot éclopé, tot éclopé.
A s'en r'venot de lai chiaisse,
En feugnant teut partout,
Traignant eune caircaisse
De loup, de loup.

Sitôt qu'a m'aiperçut
Ailler vée lu, ailler vée lu,
A s'en r'tornit teut droet
Sans m'acouter,
Sans m'acouter...
I raimassis des beûches,
Des rains de queurnôler,
Pour taper su ses queuches
Et le fâre lâcher.

A laissit sai caicaisse
Darré lai soué, darré lai soué :
Euvrant sai rouge gueule,
Se j'tit su moué,
Se j'tit su moué..
Ma teut d'suite i eus lai chance
De tirer mon coutiâ
Et d'forgonner sai panse
En li crevant lai piâ

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson franc-comtoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

See other settings of this text.

Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]

5. La Délaissée 

Subtitle: Chanson poitevine

Je suis amoureuse, malheureuse
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

  • by Anonymous / Unidentified Author

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson poitevine", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

See other settings of this text.

6. Jardin d'amour [sung text not yet checked]

Subtitle: Chanson alsacienne

Quand je vais au jardin, [au]1 jardin d’amour,
   La tourterelle gémit,
   En son langage me dit:
Voici la fin du jour,
   Et le loup vous guette,
   Ma jeune fillette,
En ce séjour…
Quand je vais au jardin, au jardin d’amour.

Quand je vais au jardin, au jardin d’amour,
   Les fleurs se penchent vers moi,
   Me disent: N’ayez pas d’effroi,
Voici la fin du jour…
   Et celui qu’on aime
   Va venir de même
En ce séjour,
Quand je vais au jardin, au jardin d’amour.

Quand je vais au jardin, au jardin d’amour,
   Je crois entendre des pas,
   Je veux fuir et n’ose pas,
Voici la fin du jour…
   Je crains et j’hésite,
   Mon coeur bat plus vite
En ce séjour,
Quand je vais au jardin, au jardin d’amour.

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson alsacienne", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Garrett Medlock) , "The garden of love", copyright © 2018, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 omitted by Vuillermoz, in each repitition

Researcher for this text: Garrett Medlock [Guest Editor]

7. Les métamorphoses [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Canadienne

- Par derrièr' chez ma tante
Il lui ya-t-un étang,
Je me mettrai anguille
Anguille dans l'étang.

-- Si tu te mets anguille,
Anguille dans l'étang,
Je me mettrai pêcheur,
Je t'aurai en pêchant.

Si tu te mets pêcheur,
Pour m'avoir en péchant,
Je me mettrai alouette,
Alouette dans les champs.

Si tu te mets alouette,
Alouette dans les champs,
Je me mettrai chasseur,
Je t'aurai en chassant.

- Si tu te mets chasseur,
Pour m'avoir en chassant,
Je me mettrai nonnette,
Nonnett' dans un couvent.

- Si tu te mets nonnette,
Nonnett' dans un couvent,
Je me mettrai prêcheur,
Je t'aurai en prêchant.

- Si tu te mets prêcheur,
Pour m'avoir en prêchant,
Je me donn'rai à toi
Puisque tu m'aimes tant!

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Canadienne", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

8. Les Trois Princesses [sung text not yet checked]

Subtitle: Chanson franc-comtoise

Derrièr' chez mon père,
y a t'un pommier d'Août :
D'argent sont les branches, vole,
mon cœur, vole,
D'argent sont les branches,
et les feuilles itout
Et les feuilles itout, lourelou,
Et les feuilles itout. (bis)

Trois filles d'un prince, vole,
mon cœur, vole,
Trois filles d'un prince,
ell's s'endormont dessous.
Ell's s'endormont dessous, lourelou,
Ell's s'endormont dessous. (bis)

Tiens ! dit la plus vieille, vole,
mon cœur, vole,
Tiens ! dit la plus vieille,
voici que vient le jour.
Voici que vient le jour, lourelour,
Voici que vient le jour. (bis)

Non ! dit la plus jeune, vole,
mon cœur, vole,
Non ! dit la plus jeune,
ce n'est pas ça le jour.
Ce n'est pas ça le jour, lourelour,
Ce n'est pas ça le jour. (bis)

C'est le prince Pierre, vole, mon cœur, vole,
C'est le prince Pierre, qui m'envoie le bonjour,
Qui m'envoie le bonjour, lourelour,
Qui m'envoie le bonjour. (bis)

Il gagna bataille, vole, mon cœur, vole,
Il gagna bataille et j'aurai ses amours !
Derrièr' chez mon père y a t'un pommier d'Août :
D'argent sont les branches, vole,
mon cœur, vole,
D'argent sont les branches,
et les feuilles itout
Et les feuilles itout, lourelou
Et les feuilles itout. (bis)

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson franc-comtoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

See other settings of this text.

Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]

9. La Vielle d'argent 

Subtitle: Chanson saintongeoise

A Paris y a-t-une dame
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson saintongeoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

10. La Femme du marin 

Subtitle: Chanson saintongeoise

Quand le marin revient de guerre, /Tout doux
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson saintongeoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

11. La Violette double 

Subtitle: Chanson tourangelle

J'ai un grand voyage à faire
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson tourangelle", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

See other settings of this text.

12. Ah ! Beau rossignol volage 

Subtitle: Chanson saintongeoise

Ah ! Beau rossignol volage, messager des amoureux
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson saintongeoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

See other settings of this text.

13. Sur le bord de l'île [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Champenoise

C'était la fill' d'un prince
Bon matin s'est levé',
Bon matin s'est levé'
Sur le bord de l'île,
Bon matin s'est levé'
Sur le bord de l'eau!

Elle aperçut un' barque,
Trente garçons dedans,
Trente garçons dedans;
Sur le bord de l'île,
Trente garçons dedans,
Sur le bord de l'eau.

Le plus jeune des trente
Chantait une chanson,
Chantait une chanson;
Sur le bord de l'île,
Chantait une chanson,
Sur le bord de l'eau.

La chanson que vous dites,
Voudrais bien la savoir,
Voudrais bien la savoir;
Sur le bord de l'île,
Voudrais bien la savoir,
Sur le bord de l'eau.

Entrez dans notre barque,
Nous vous l'apprenderons,
Nous vous l'apprenderons;
Sur le bord de l'île,
Nous vous l'apprenderons,
Sur le bord de l'eau.

Quand la bell' fut en barque,
Ell' se mit à pleurer,
Ell' se mit à pleurer;
Sur le bord de l'île,
Ell' se mit à pleurer,
Sur le bord de l'eau.

Que pleurez-vous, la belle?
Qu'avez-vous à pleurer?
Qu'avez-vous à pleurer?
Sur le bord de l'île,
Qu'avez-vous à pleurer?
Sur le bord de l'eau.

Je pleur' mon anneau d'or,
Dans l'eau-z-il est tombé,
Dans l'eau-z-il est tombé;
Sur le bord de l'île,
Dans l'eau-z-il est tombé,
Sur le bord de l'eau.

Ne pleurez point tant, belle,
Nous vous le plongerons,
Nous vous le plongerons;
Sur le bord de l'île,
Nous vous le plongerons,
Sur le bord de l'eau.

La premier' fois qu'il plonge,
II n'a rien ramené,
Il n'a rien ramené;
Sur le bord de l'île,
II n'a rien ramené
Sur le bord de l'eau.

La s'conde fois qu'il plonge,
L'anneau-z-a voltigé,
L'anneau-z-a voltigé;
Sur le bord de l'île,
L'anneau-z-a voltigé
Sur le bord de l'eau.

La troisièm' fois qu'il plonge,
Son amant s'est noyé,
Son amant s'est noyé;
Sur le bord de l'île,
Son amant s'est noyé
Sur le bord de l'eau.

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Champenoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

14. Le Roi a fait battre tambour [sung text not yet checked]

Subtitle: Chanson saintongeoise

Le roi a fait battre tambour, 
Le roi a fait battre tambour, 
Pour voir toutes ses dames,
Et la première qu'il a vue
Lui a ravi son âme !

« Marquis, dis-moi, la connais-tu ?
Marquis, dis-moi, la connais-tu ?
Qui est [cette jolie]1 dame ? » 
[Et le]2 marquis lui a répondu :
« Sire roi, c'est ma femme ! » 

« Marquis, tu es plus heureux [que moi]3,
Marquis, tu es plus heureux que moi
D'avoir femme si belle ;
Si tu voulais me l'accorder,
[Je coucherais avec elle]4 ! »

« [Sire]5, si vous n'étiez pas le roi,
[Sire]5, si vous n'étiez pas le roi,
J'en tirerais vengeance !
Mais puisque vous êtes le roi, 
A votre obéissance ! »

« Marquis, ne te fâche donc pas,
Marquis, ne te fâche donc pas,
[Tu auras]6 ta récompense ;
Je te ferai dans mes armées
Beau maréchal de France ! » 

-- « Habille-toi bien proprement,
» Habille-toi bien proprement, 
Coiffure à la dentelle ;
Habille-toi bien proprement,
Comme une demoiselle !

« Adieu, ma mie, adieu, mon cœur,
Adieu, ma mie, adieu, mon cœur,
Adieu, mon espérance ;
Puisqu'il te faut servir le roi,
Séparons-nous d'ensemble ! » 

La reine a fait faire un bouquet,
La reine a fait faire un bouquet,
De belles fleurs de lys...
Et la senteur de ce bouquet 
A fait mourir marquise ! 

« Moi, dont le cœur est en lambeaux,
Moi, dont le cœur est en lambeaux, 
J'irai sous la pelouse 
Te joindre au fond de ton tombeau,
Ma perle et mon épouse ! »

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson saintongeoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Garrett Medlock) , copyright © 2019, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)

Confirmed with La Tradition. Revue Générale des Contes, Légendes, Chants, Usages, Traditions et Arts populaires, directeurs: Mm. Émile Blémont et Henry Carnoy, Tome V -- Année 1891, Paris, Aux Bureaux de La Tradition, page 62, listed as no. 2 of Chansons populaires du Quercy, and attributed to "Froment de Beaurepaire".

Note: Déodat de Séverac and Ferrari add a refrain consisting of variations on and segments of the word "Rataplan"

1 Déodat de Séverac, Ferrari: "cett' joli"
2 Déodat de Séverac, Ferrari: "Et le"
3 Déodat de Séverac, Ferrari: "qu'moi"
4 Déodat de Séverac, Ferrari: "Je me chargerais d'elle"
5 Déodat de Séverac, Ferrari: "Sir' "
6 Déodat de Séverac, Ferrari: "T'auras"

Research team for this text: Emily Ezust [Administrator] , Ted Perry , Garrett Medlock [Guest Editor]

15. En revenant des noces 

Subtitle: Chanson normande

En revenant des noces j'étais bien fatigué'
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson normande", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

16. Les filles de trente ans  [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Angoumoussine

Grand Dieu, que je suis malheureuse,
Se dis' les filles de trente ans;
Quand on est jeune on s'abuse,
Pour moi ça m'en a pris autant;
Mais quand nous n'avions que quinze ans
Nous étions bien chéries,
Nous avions beaucoup de galants
C'était toujours nouveau compliment.
Tous les jours et même à toute heure
Ils venaient nous faire la cour,
Disant: Mes jeunes demoiselles,
Nous vous souhaitons bien le bonjour;
V'nez à la promenade,
Et nous irons dans ces vallons,
Et nous vous apprendrons des chansons.

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Angoumoussine", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

17. N'y a rien d'aussi charmant 

Subtitle: Chanson angevine

N'y a rien d'aussi charmant 
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson angevine", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

18. Las ! J'ai rêvé 

Subtitle: Chanson poitevine

Las ! J'ai rêvé la nuit passé'
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson poitevine", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

19. Marion s'en va-t-a l'ou [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Auvergnate

Quand Marion s'en va-t-a l'ou,
Ne marche pas, mais court toujour;
Dérirou, bah! bah! bah! dérirette,
Gai, gai! oh! gai, gai,
Dérirette!

Ne marche pas, mais court toujou';
Dans son chemin trouve l'amou'.
Dérirou, bah! bah! bah! dérirette ...

Dans son chemin trouve l'amou',
"Amou-s-amou, embrassons-nous."
Dérirou, bah! bah! bah! dérirette ...

Amou-s-amou, embrassons-nous,
Faisons vite et dépêchons-nous:
Dérirou, bah! bah! bah! dérirette ...

Faisons vite et dépêchons-nous,
J'ai tant d'ouvrage à la maisou;
Dérirou, bah! bah! bah! dérirette ...

J'ai tant d'ouvrage à la maisou,
La pâte est prêt', le feu au fou':
Dérirou, bah! bah! bah! dérirette ...

La pâte est prêt', le feu au fou',
Et mon mari qu'est un jalou':
Dérirou, bah! bah! bah! dérirette ...

Et mon mari qu'est un jalou',
Que les jaloux fuss'nt des moutou';
Dérirou, bah! bah! bah! dérirette ...

Que les jaloux fuss'nt des moutous,
Et moi la bergère de tous;
Dérirou, bah! bah! bah! dérirette ...

Et moi la bergère de tous,
Je les ferai manger au loup:
Dérirou, bah! bah! bah! dérirette ...

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Auvergnate", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

20. La mie du voleur [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Agenoise

Je m' suis levée un beau matin,
La ta déritou, la la la la!
La fraîche matinée!
Suis descendue en mon jardin
Ceuillir la giroflée,
Allons, ma mignonnette, allons, etc.

N'en ai pas eu cueilli trois brins,
La ta déritou, la la la la!
Ma mere m'a appelée.
Venez ici, la Marion,
Vous serez mariée.
Allons, ma mignonnette, allons, etc.

Votre papa veut vous donner,
La ta déritou, la la la la!
A un porteur d'epée.
Non, non, papa, je n'en veux pas,
De ce porteur d'epée.
Allons, ma mignonnette, allons, etc.

Non, non, papa, je n'en veux pas,
La ta déritou, la la la la!
De ce porteur d'epée.
Je m'aime mieux un laid voleur
Que ce porteur d'epée.
Allons, ma mignonnette, allons, etc.

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Agenoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

21. Que les amants ont de peine!  [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson poitevine

Là-bas, dans les verts prés 
Y a-t-un claire fontaine, 
Où s'en vont les amants 
Pour y conter leurs peines. 
Ho! Ho!
Que les amants, les amants ont de peines,
Ho! ho!
Que les amants
Ont de pein' en aimant!

Pour moi, j'ai bien été
Pour y conter les miennes;
Pour moi, j'ai bien été
Pour y conter les miennes;
Mais je n'ai point trouvé
Le sujet qui m'y mène.
Ho! Ho!
Que les amants, les amants ont de peines ...

Qu'un gai rossignolet,
Chantant à perdre haleine,
Qu'un gai rossignolet,
Chantant à perdre haleine,
Disant dans son latin
Cette chanson certaine:
Ho! Ho!
Que les amants, les amants ont de peines ...

Les filles n'aiment point
Ceusse-là qui les aiment;
Les filles n'aiment point
Ceusse-là qui les aiment;
Pour moi, je le sais bien,
Car la mienne est de même.
Ho! Ho!
Que les amants, les amants ont de peines ...

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson poitevine", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

22. La Fille du Président 

Subtitle: Chanson gasconne

Là-bas dans la prairie
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson gasconne", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

23. Saute ! ma joli' blonde 

Subtitle: Chanson bretonne

A Nant's, à Nant's est arrivé
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson bretonne", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

24. Le flambeau éteint [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Nivernais

Qui veut ouir une chanson
Celle de la belle Marguerite;
Son pèr' lui fit faire une tour
C'est pour le restant de ses jours!
La belle, j'irai vous voir
Mais je crains fort votre père.

Mon beau galant, si vous venez
Je mettrez flambeau pour enseigne,
Aussitôt qu'il s'allumera,
Je vous pri' d'avancer le pas
Sur la plus haut' branch' du bois s'en va mouri!
Lorsqu' est v'nu su l'heur' d'minuit,
Ce beau flambeau d'amour s'allume.

Regarde en haut, regarde en bas,
Voyant ton ami-z-au trépas;
Regarde en bas, regarde en haut,
Voyant ton ami-z-au tombeau.

O mère, ô mère, cruelle mère,
Père malfaisant, mère malfaisante,
Tu lui as ravi l'âme du corps,
Et à présent le voila mort!

Si n' fallait qu'une pinte de mon sang
Pour le tirer de dans la peine,
Avec la pointe de mes ciseaux,
Oh! je me piquerais les veines;
Je me les piquerais si fort
Que le sang coulerait d'abord.

Je mon arai dedans le bois,
Faire comme la tourterelle,
Lorsqu'elle a perdu son ami,
Sur la plus haut' branch' du bois,
S'en va mouri.

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Nivernais", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

25. Joli dragon [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Languedocienne

Joli dragon revenait de la guerre
Joli dragon, ran pata pata plan!
Joli dragon revenait de la guerre.
Fille du roi était à sa fenêtre,
Fille du roi, ran pata pata plan,
Fille du roi était à se fenêtre.
Joli dragon, donnez-moi votre rose;
Joli dragon, ran pata pata plan,
Joli dragon, donnez-moi votre rose.
Fille du roi, elle est pour ma fiancée,
Fille du roi, ran pata pata plan,
Fille du roi, elle est pour ma fiancée.

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Languedocienne", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

26. Nique nac no muse! [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Normande

Le bell', si nous étions dedans ce haut bois,
On s'y mangeriom' fort bien des noix;
On s'en mangeriom' à note loisi,
Nique nac no muse!
Belle, vous m'avez t'embarlifi, t'embarlificoté
Par votre beauté!

Le bell', si nous étions devant su vivier,
On s'y mettriom des p'tits canards nager;
On s'en mettriom' à note loisi,
Nique nac no muse!
Belle, vous m'avez t'embarlifi, t'embarlificoté
Par votre beauté!

Le bell', si nous étions dedans su fourneau,
On s'y mangeriom' des p'tits patés tout chauds,
On s'y mangeriom' des p'tits patés tout chauds;
On s'en mangeriom' à note loisi,
Nique nac no muse!
Belle, vous m'avez t'embarlifi, t'embarlificoté,
Par votre beauté!

Le bell', si nous étiom' dedans su jardin,
On s'y chanteriom soir et matin,
On s'y chanteriom soir et matin,
On s'en mettriom' à note loisi,
Nique nac no muse!
Belle, vous m'avez t'embarlifi, t'embarlificoté,
Par votre beauté!

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Normande", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

27. Vive la rose et le lilas 

Subtitle: Chanson angoumoisine

Mon amant me délaisse
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson angoumoisine", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

28. Mon père m'y marie 

Subtitle: Chanson dauphinoise

Mon père m'y marie, petite Jeanneton, glin glon
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson dauphinoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

29. La bien-aimée [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Angoumoussine

Veux-tu venir la belle?
N'irons nous promener.
Nous promener tout doucement
Le long de la rivière,
Avec que trois gentil garçons,
Tu s'ras la bien aimée!

Et un qui fait mon lit,
L'autre bross' mes habits
L'autr' peigne me me coiffure,
Ils tienn' leurs chapeaux à la main,
"Mademoisell', voulez-vous boire?"

Son père, aussi sa mère,
S'en fur't pour la chercher.
L'ont tant cherché', l'ont bien trouvé',
Le long de la rivière,
Avec les trois gentils garçons;
Elle est la bien-aimée.

- Veux-tu venir, ma fille?
N'irons à la maison.
Non, non, papa, non, non, maman,
Je suis la bien-aimée.
Avec les trois gentils garçons
Je veux rester fillette.

Si vous saviez, mon père,
Comm' je suis bien ici!
Et un qui fait mon lit,
L'autre bross' mes habits,
L'autr' peigne ma coiffure,
Et l'autre range mes cheveux
A la mode jolie.

Si vous voyiez l' dimanche,
Je suis encor' bien mieux.
Et l'un qui coup' mon pain,
L'autr' qui tire le vin,
Et l'autr' qui verse à boire.
Ils tienn't leurs chapeaux à la main:
"Mademoisell', voulez-vous boire?"

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Angoumoussine", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

30. Margueridette 

Subtitle: Chanson agenoise

Margueridette au bord du bois
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

Set by by Armand Gouzien (1839 - 1892), subtitle: "Chanson agenoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

31. La mort de la brune  [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Franc-Comtoise

Je n'avais que quinze ans,
J'allais voir une brune,
J'allais la voir
D'un coeur bien tendrement,
J'allais la voir, ma mi', souvent!

Et mais j'allais la voir,
C'est trois fois la semaine.
J'allais la voir
Pensant la rejoui',
J'allais la voir, ma mi', mouri'.

Elle est près de mouri',
Encore ell' m'y regarde,
Elle a tiré
Sa main blanche du lit,
Pour dire adieu à son ami.

- Galant, si vous m'aimez,
Allumez-moi-z-un cierge,
Vous le mettrez
Au chevet de mon lit,
Galant, pour m'éclairer mouri'.

"Ah! ma mi', voulez-vous
Le médecin de Nantes.
"De Fontenoy,
"Ou celui de Paris?
"Je vais, ma mi', aller le qu'ri."

Quand fut à mi-chemin,
Son vieux pere l'appelle;
" - Tournez; tournez,
Mon bel enfant chéri,
Car votre brune vient d' fini'.

Père, si j'avais su
Que ma mi' serait morte,
Je m'en serais assis
Au chevet de son lit,
Je l'aurais vu, ma mi', mouri'.

" - Mon fils, n'y a-t-il pas
" D'autres filles en Nantes?
N'y a-t-il pas
La fill' du président,
Qui a de l'or et de l'argent?

" - Père, j'aimerais mieux
Ma mi' nue en chemise,
Et que non pas
La fill' du président,
Avec son or et son argent.

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Franc-Comtoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

32. Les garçons de Bordeaux [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Bordelaise

Les garçons de Bordeaux,
Deridi,
Et ceux de La Rochelle,
Les garçons de Bordeaux,
Deridi,
Et ceux de La Rochelle,
Ils vont se promener,
Deridi,
Sur un vaisseau de guerre.
Derirette, lon lan lire la lira ...
Deridette, lon lan lire.
Derirette, lon Ian lire la lira,
Deridette, Ion Ian lire!

Ont pris sur le vaisseau,
Deridi,
Charmante marinière,
Ont pris sur le vaisseau,
Deridi,
Charmante marinière,
La belle, nuit et jour,
Deridi,
Pleure et se désèspère.
Derirette, lon lan lire la lira ...

Menez-moi, matelot,
Deridi,
Chez mon père et ma mère,
Menez-moi, matelot,
Deridi,
Chez mon père et ma mère,
Belle, vous n'irez pas,
Deridi,
Ils sont trop en colère.
Derirette, lon lan lire la lira ...

Laissez-moi, matelot,
Deridi,
Oh! que dira le monde?
Laissez-moi, matelot,
Deridi,
Oh! que dira le monde?
Laissez-moi me noyer,
Deridi,
Dedans la mer profonde.
Derirette, lon lan lire la lira ...

Belle, ne pleure pas,
Deridi,
A dit le capitaine.
Belle, ne pleure pas,
Deridi,
A dit le capitaine.
Allons où tu voudras,
Deridi,
Ta volonté soit faite.
Derirette, lon lan lire la lira ...

Ne me connais-tu pas,
Deridi,
Ma petite charmante?
Ne me connais-tu pas,
Deridi,
Ma petite charmante?
Hier, nous étions la-bàs,
Deridi,
Tous deux dedans ta chambre.
Derirette, lon lan lire la lira ...

Hier, nous étions la-bàs,
Deridi,
Tous deux dedans ta chambre,
Hier, nous étions la-bàs,
Deridi,
Tous deux dedans ta chambre,
Rentrons, et nos parents,
Deridi,
Nous marieront ensemble.
Derirette, lon lan lire la lira ...

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Bordelaise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

33. Bergère et chasseur [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson poitevine

Des l'âge de quinze ans que mon père me gage,
Il m'a gage' pour les moutons garder
J'étais encor trop jeune, ils m'avont renvoyé!

A l'ombrage d'un bois, je me suis endormie,
Au chemin passe un chasseur de l'endroit,
Qui m'a dit: "Ma bergère, n'avez-vous pas froid?

"Bell', si vous avez froid, doublons la couverture,
"Mon bel habit et mon manteau joli,
"Mon petit coeur, mignonn', si ça Vous fait plaisi.

De votre petit coeur, je n' m'en ensouci guère,
Je suis fillett', fillette à marier,
J'ai mon honneur de fill', je veux le conserver.

Pour qui le gardes-tu, ton honneur, ma bergère?
Eh! Je le gard' pour mon mignon berger,
Au son de sa musique il m'apprend à danser.

De ton berger, mignonn', ne fait pas tant la fière,
Il est à Paris, au service du roi,
Je suis son capitaine, il n'en reviendra pas.

Mais s'il est à Paris, il f'ra bien connaissance,
Avec le roi qui est un bon enfant;
Il donn'ra le congé à mon mignon berger.

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson poitevine", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

34. La fleur dorée [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Agenoise

Tout en rêvenant de boire bouteille
Un de mes amis
M'a dit à l'oreille.
Allons, gai, larira la dondaine,
Allons, gai, larira la dondon.

Prends bien garde à toi, quand tu coupes l'herbe.
Laisse-la couper,
Reviendra plus belle.
Allons, gai, larira, la dondaine, etc.

Allons, gai, larira,
La dondaine,
Allons, gai, larira la dondaine, etc.

Les prés ont des fleurs jaunes et vermeilles,
Moi j'ai dans mon coeur
Une fleur doree.
Allons, gai, larira la dondaine, etc.

Fleuris, beIIe fleur, ma fleur sans parellle,
Fleuris dans mon coeur,
Fleuris pour ma belle.
Allons, gai, larira la dondaine, etc.

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Agenoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

35. Entrez, la belle, en vigne [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Saintongeoise

Entrez, la bella, en vigne,
Quand les pampres sont grands,
Je n'entre point en vigne
Quand il n'y a rien dedans.
Ga, gai,
J' vous aim', la belle.
Gai, gai,
Je vous aime tant!
Je n'entre point en vigne
Quand il n'y a rien dedans,
I' n'y a que des épines,
Et moi que j' le crains tant.
I' n'y a que des épines,
Et moi je le crains tant.
-Entrez, entrez, la belle,
Je vous donn'rai des gants.

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Saintongeoise", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

36. Le déserteur  [sung text checked 1 time]

Subtitle: Chanson Poitevine

L'y a huit ans que je suis dans les troupes,
Sans avoir eu jamais mon beau congé!
L'en vi' m'a pris de déserter la France
De retourner au pays sans congé.

Dans mon chemin j'ai fait triste rencontre:
Trois grenadiers m'ont pris et emmené,
M'ont durement attaché les menottes,
Droit à Bordeaux, en prison m'ont mené.

Ah! faut-il donc, pour l'amour d'une brune,
Etre réduit à ces maudits cachots!
Etre réduit à coucher sur la dure.
Manger pain noir et boire que de l'eau.

Mais quand la belle a connu ces paroles,
Mais nuit et jour va voir son cher amant,
En lui disant: "Cher amant, prends courage,
"Ell' te sauv'ra, celle qui t'aime tant."

J'irai parler, mais à ton capitaine,
Ton capitaine, aussi ton commandant.
"Je les prierai d'adoucire tes peines,
Pour de l'argent, rendez-moi mon amant.

J'en suis faché, ma petite bergère,
Que c' grenadier est votre bon ami.
S'en va passer en conseille de guerre,
Et puis après on le fera mouri!

En entendant ces méchantes paroles,
Son petit coeur tomba-z-à moitié mort,
Un officier aussitôt la relève:
Relevez-vous, votre amant il est mort.

Belle bergèr', prends-moi-z-en mariage,
Et je ferai ton bonheur tous les jours.
Les pleurs aux yeux, le mouchoir au visage:
Non! Non! qu'ell' dit, je n'aurai plus d'amours.

Authorship:

Set by by Emmanuel Chabrier (1841 - 1894), subtitle: "Chanson Poitevine", 1888, published 1888 [ voice and piano ], Paris, Éd. Plon, Nourrit & Cie

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]
Total word count: 3483