by André Gide (1869 - 1951)

Jérôme et Alissa II
Language: French (Français) 
"J'ai fait un triste rêve," me dit Alissa, au matin d'un de mes
derniers jours de vacances.  "Je vivais et tu étais mort.  Non;
je ne te voyais pas mourir.  Simplement il y avait ceci, tu
étais mort.  C'était affreux; c'était tellement
impossible que j'obtenais que simplement tu sois absent.  Nous
étions séparés et je sentais qu'il y avait moyen
de te rejoindre: je cherchais comment, et, pour y arriver, j'ai fait
un tel effort que cela m'a réveillée.

"Ce matin, je crois que je restais sous l'impression de ce rêve;
c'était comme si je le continuais.  Il me semblait encore que
j'étais séparée de toi [...]1
longtemps, longtemps --" et très bas elle ajouta: "toute ma vie
et que toute la vie il faudrait faire un grand effort ..."  --
"Pourquoi?"  -- "Chacun, un grand effort pour nous rejoindre."

Je ne prenais pas au sérieux ou craignais de prendre au
sérieux ses paroles.  Comme pour y protester, mon cœur battant
beaucoup, dans un soudain courage je lui dis:

"Eh bien, moi, ce matin, j'ai rêvé que j'allais
t'épouser si fort que rien, rien ne pourrait nous
séparer -- que la mort."

"Tu crois que la mort peut séparer?" reprit-elle.  -- "Je veux
dire ... Je pense qu'elle peut rapprocher, au contraire ... oui,
rapprocher ce qui a été séparé pendant la
vie."

Tout cela entrait en nous si avant que j'entends encore jusqu'à
l'intonation de nos paroles.  Pourtant je ne compris toute leur
gravité que plus tard.

View original text (without footnotes)
[...]1 some of the original text is missing here (not set by Milhaud).

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2012-06-19
Line count: 27
Word count: 244