by Jules Laforgue (1860 - 1887)

Après un temps d'averse pas trop épaisse
Language: French (Français) 
Après un temps d'averse pas trop épaisse, 
l'eau d'un boueux verdâtre laisse aller du 
même train ses rides et ses moires. Il y a 
trois notes uniques et monotones dans 
l'espace, les siflets de la gare, les flûtis 
éveillés d'un merle dans les bas feuillages 
de la terrasse, et des clochettes de vaches 
qui passent. Tout le reste est masse 
immobile de côteaux, espace et ciel blafard.

About the headline (FAQ)

First published in La revue blanche, Volume 8, 1895.


Authorship:

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive):


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website between May 1995 and September 2003.
Line count: 9
Word count: 67