by Henri Cazalis (1840 - 1909), as Jean Lahor

Pensées orientales
Language: French (Français) 
Ainsi qu'un habile et fin ciseleur
Mêle en son travail l'ébène et l'ivoire
Dieu dans la nuit sombre a mis une fleur
La lune d'argent fleur de l'ombre noire.

Ainsi qu'un Sultan qui devant ses yeux
Fait danser, le soir, de beaux corps sans voiles,
Dieu, pour se charmer fait devant ses Cieux
Sur un rythme pur danser les étoiles.

Ainsi qu'un vieux roi qui veut par du bruit
Distraire un moment ses pensers moroses,
Dieu dit aux soleils plongés dans la nuit
D'aller éveiller l'océan des choses.

Et l'éternité s'éclairant soudain
Tout frissonne, et chante, et crie et s'élance
Et l'instant d'après d'un signe de main
Dieu fait tout rentrer au sein du silence.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website between May 1995 and September 2003.
Line count: 16
Word count: 115