The LiederNet Archive
WARNING. Not all the material on this website is in the public domain.
It is illegal to copy and distribute our copyright-protected material without permission.
For more information, contact us at the following address:
licenses (AT) lieder (DOT) net

Mélodies

Word count: 686

Song Cycle by Otto Bouwens van der Boijen (1872 - 1922)

Show the texts alone (bare mode).

1. Sonnet [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): GER

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.


J'ai perdu ma force et ma vie,
[Et]1 mes amis et ma gaieté ;
J'ai perdu jusqu'à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j'ai connu la Vérité,
J'ai cru que c'était une amie ;
[Quand je l'ai comprise et sentie]2,
J'en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d'elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d'avoir quelquefois pleuré.


View original text (without footnotes)
1 omitted by Liszt.
2 Liszt: "Quand je l'ai comprise, quand je l'ai sentie"

Submitted by Emily Ezust [Administrator]

2. Les papillons [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Translation(s): ENG ENG ENG ENG GER ITA ITA

List of language codes

Authorship


See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Peter Low) , no title, copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission


Les papillons couleur de neige
Volent par essaims sur la mer;
Beaux papillons blancs, quand pourrai-je
Prendre le bleu chemin de l'air?

Savez-vous, ô belle des belles,
Ma bayadère aux yeux de jais,
S'ils me [pouvaient]1 prêter leurs ailes,
Dites, savez-vous où j'irais?

Sans prendre un seul baiser aux roses,
À travers vallons et forêts,
J'irais à vos lèvres mi-closes,
Fleur de mon âme, et j'y mourrais.


View original text (without footnotes)
Note: titled "Pantoum" in L'Eldorado and Fortunio.

1 in some settings, "voulaient"

Submitted by Emily Ezust [Administrator]

3. Letrilla [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


Enfant, pourquoi tant de parure,
Sur ton sein ces rouges colliers,
Ta clef d'argent à ta ceinture,
Ces beaux rubans à tes souliers ?

-- « La neige fond sur la montagne,
L'œil bleu du printemps nous sourit :
Je veux aller à la campagne
Savoir si le jasmin fleurit. »

Pour moi ni printemps ni campagne,
Pour moi pas de jasmin en fleur ;
Car une peine m'accompagne,
Car un chagrin me tient au cœur.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

4. Promenade [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Dans ces bois qu’un nuage dore,
Que l’ombre est lente à s’endormir !
Ce n’est pas le soir, c’est l’aurore,
Qui gaîment nous semble s’enfuir ;
Car nous savons qu’elle va revenir. —
Ainsi, laissant l’espoir éclore,
Meurt doucement le souvenir.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

5. Au bord de la mer [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


La lune de ses mains distraites
A laissé choir, du haut de l'air,
Son grand éventail à paillettes
Sur le bleu tapis de la mer.

Pour le ravoir elle se penche
Et tend son beau bras argenté,
Mais l'éventail fuit sa main blanche,
Par le flot qui passe emporté.

Au gouffre amer, pour te le rendre,
Lune, j'irais bien me jeter,
Si tu voulais du ciel descendre,
Au ciel si je pouvais monter !


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

6. Le silence de l'eau [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français)

Authorship


See other settings of this text.


Le grand jet d'eau qui sanglotait
Nuit et jour, âme inconsolée
Sous la voute à demi croulée
Est mort cette nuit et se tait

Et le vent fou qui l'insultait
Et chassait sa gerbe en volée
Mêle les feuilles de l'allée
A son silence qui chantait

Mais sa tristesse survit toute
Tandis qu'autrefois à goutte
Tressaillait l'écho de la voute.

Maintenant l'eau qui remuait
Semble un lac de pleurs sourds...
Écoute : il y rode un sanglot muet.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

7. Nocturne [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français) after the German (Deutsch)

Authorship


Based on
  • a text in German (Deutsch) by Nikolaus Lenau (1802 - 1850), no title, appears in Gedichte, in 1. Erstes Buch, in Sehnsucht, in Schilflieder, no. 5 DUT ENG ENG ITA
      • This text was set to music by the following composer(s): Heinrich, Freiherr von Bach, as Heinrich Molbe, Ernst Bacon, Conrad Baden, Wilhelm Baumgartner, Wilhelm Claussen, Toni Edelmann, Louis Ehlert, Ernst II, Herzog von Sachsen-Coburg-Gotha, Reinhold Fleischer, Robert Franz, A. Friedland, Albert Fuchs, Paul Geisler, Charles Tomlinson Griffes, Eduard Hermes, Wilhelm Kienzl, Mathilde von Kralik, Hans Kretzschmer, Julius Lammers, Henri Marteau, Max Mayer, Felix Mendelssohn Bartholdy, Oscar Merz, Friedrich August Naubert, Franz Ries, Wilhelm Rust, Alwin Schutzer, Clemens Seidel, Ferdinand Sieber, Edgar Pierre Joseph Tinel, Wilhelm Moritz Vogel, Eugen von Volborth, Wilhelm Weckbecker, Max von Weinzierl, Theodor Wranitzky. Go to the text.

See other settings of this text.


La lune luit parmi les branches 
Sur la calme fraîcheur des eaux; 
Elle mêle ses roses blanches 
Aux longs cheveux verts des roseaux. 

Là-haut, dans la nuit qui se lève, 
Les cerfs cheminent à pas lents ; 
Un oiseau léger comme un rêve 
S'enfonce dans les joncs tremblants. 

Je marche en pleurant, tête basse, 
Et dans l'intime reposoir 
De mon cœur, ton souvenir passe, 
Doux comme un Angélus du soir.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

8. Les jours qui ne sont plus ! [ sung text not yet checked against a primary source]

Language: French (Français) after the Italian (Italiano)

Authorship


Based on

Go to the single-text view


Ces larmes, ces vaines larmes, je ne sais ce qu'elles veulent dire, — 
ces larmes qui, des profondeurs d'un désespoir divin, — 
jaillissent du cœur et s'amassent dans les yeux — 
à la vue des heureuses campagnes automnales, — 
à la pensée des jours qui ne sont plus. 
Frais comme le premier rayon flamboyant sur la voile — 
qui nous ramène nos amis du pays d'outre-mer ; — 
tristes comme le dernier rayon rougeoyant sur la voile — 
qui sombre avec tout ce que nous aimons ; — 
aussi tristes et aussi frais, les jours qui ne sont plus ! — 
Oh! tristes, étranges comme, dans une aube obscure, — 
le gazouillement des oiseaux qui s'éveillent — 
l'est pour l'oreille d'un mourant, — 
lorsque aux yeux du mourant la fenêtre, avec lenteur, devient un carré pâle; — 
aussi tristes, aussi étranges, les jours qui ne sont plus. 
Chers comme les baisers rappelés après la mort, — 
doux comme ceux qu'une imagination sans espoir — 
rêve de prendre sur des lèvres qui sont pour d'autres ; profonds comme l'amour, — 
comme le premier amour, et farouches de regrets; — 
ô Mort dans la Vie, les jours qui ne sont plus!


Confirmed with Triomphe de la Mort, par G. D'Annunzio, traduit de l'Italien par G. Hérelle, Paris, Calman-Lévy, 1921, pages 165-166.


Submitted by Emily Ezust [Administrator]

9. Enfants

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Il luit dans l'oeil bleu des enfants
 . . . . . . . . . .

[--- The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. ---]

10. Les absents

Language: French (Français)

Authorship


Go to the single-text view


Les absents qu'on pleure le plus
 . . . . . . . . . .

[--- The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. ---]

Gentle Reminder
This website began in 1995 as a personal project, and I have been working on it full-time without a salary since 2008. Our research has never had any government or institutional funding, so if you found the information here useful, please consider making a donation. Your gift is greatly appreciated.
     - Emily Ezust

Browse imslp.org (Petrucci Music Library) for Lieder or choral works