by Marc Monnier (1827 - 1885)

Gai marinier de Mergelline
Language: French (Français) 
1
« Gai marinier de Mergelline, 
Je suis plus riche que le roi : 
La plaine immense et la colline, 
Le ciel et l'onde sont à moi.
Je peux, au vent ouvrant mes voiles,
Aller partout où vont mes yeux... 
Mes pièces d'or sont les étoiles,
J'en ai de quoi remplir les cieux !»

Pour toucher l'âme à sa Ninette,
Ainsi chantait le gai marin...
Faisons claquer la castagnette,
Faisons sonner le tambourin ! 

2
« Si je n'ai pas voile et tartane,
J'ai des cheveux brillants à voir,
Plus longs et bruns qu'une soutane,
Une soutane en satin noir... 
Puis j'ai pour dot un œil de flamme 
Qui porte aux astres un défi, 
Et sur la rive on me proclame
Reine de Naple et d'Amalfi !»

Voilà comment chantait Ninette 
Pour toucher l'âme à son marin.
Faisons claquer la castagnette, 
Faisons sonner le tambourin ! 

3
Les beaux enfants de la marine
Se sont bientôt donné la main ;
Jamais seigneur et signorine 
N'ont célébré si riche hymen ;
Le vent du soir, mieux qu'un poète, 
Chanta la belle et son amant...
Et la madone pour la fête
Illumina son firmament...

Même on prétend que la Ninette
Resta fidèle à son marin...
Faisons claquer la castagnette,
Faisons sonner le tambourin !

About the headline (FAQ)

Confirmed with Poésies de Marc-Monnier, Genève, Jolimay-Desrogis, 1872, pages 77-79.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Another version of this text exists in the database.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2017-02-10
Line count: 39
Word count: 212