Il a donc tressailli, votre adoré...
Language: French (Français) 
Il a donc tressailli, votre adoré fardeau ! 
Un petit ange en vous a soulevé son aile ; 
Vous vous êtes parlé : le berceau blanc l'appelle, 
Et son image rit dans les fleurs du rideau. 

Cet enfant sera doux, intelligent et beau, 
Si chaque âme s'allume à l'âme maternelle, 
Le coeur au feu du coeur et l'oeil à la prunelle, 
Comme un flambeau s'allume au toucher d'un flambeau. 

Ainsi chacun de nous porte son cher poème, 
Chacun veut mettre au monde un double de soi-même, 
Y déposer son nom, sa force et son amour. 

Le plus heureux poème est celui de la mère : 
La mère sent Dieu même achever l'oeuvre entière, 
N'attend qu'un an sa gloire et n'en souffre qu'un jour ! 

About the headline (FAQ)

Authorship:

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive):


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2019-04-10
Line count: 14
Word count: 124