Marine
Language: French (Français) 
Souvent je rêve, ô chère enfant,
Que nous [voguons]1, seuls, loin du monde,
Au gré de la vague et du vent,
Sur la mer houleuse et profonde.

La vaste mer aux flots plombés,
Gronde, sombre et mystérieuse, 
Et nous sommes seuls, absorbés
Dans notre extase insoucieuse.

La vague bondit en fureur,
Je te tiens dans mes bras serrée,
Et [furieux aussi]2, mon cœur
Bat dans ma poitrine enfiévrée.

Mon amour fier et triomphant 
Grandit au bruit de la tourmente,
Et toi, sur mon sein, chère enfant,
Tu te rejettes, frissonnante.

Tu lèves d'un air anxieux
Vers moi ta prunelle azurée ;
Tu lis le bonheur dans mes yeux.
Et tu me souris, rassurée...

Comme des coursiers épuisés
Les flots retombent blancs d'écume,
Peu à peu les vents apaisés
S'endorment sur la mer qui fume.

Profonde paix des flots calmés ! 
Sur mon épaule tu reposes 
Ta tête aux cheveux embaumés... 
O paix, calme profond des choses ! 

Nos cœurs s'écoutent palpiter,
Et tu me parles à l'oreille,
Tout bas, pour ne pas irriter
La mer songeuse, qui sommeille.

La lune, à l'orient plus pur,
Lentement soulève ses voiles ;
Dieu, sur l'infini de l'azur, 
Fait pleuvoir des milliers d'étoiles.

Et moi, comme un dieu bien-heureux,
Sur tes yeux je [sème]3 en silence
[De tièdes baisers, plus]4 nombreux
Que les astres du ciel immense.

E. Lalo sets stanzas 1-6, 10

View original text (without footnotes)

Confirmed with Revue des Deux Mondes. XLVIIe Année - Troisième Période, Paris, Bureau de la Revue des Deux Mondes, 1877, pages 685-686.

1 Lalo: "errons"
2 Lalo: "plus sauvage encor"
3 Lalo: "fais"
4 Lalo: "Pleuvoir des baisers plus"

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website between May 1995 and September 2003.
Line count: 40
Word count: 223