by Auguste de Châtillon (1808 - 1881)

N'ouvrez pas encor les yeux
Language: French (Français) 
N'ouvrez pas encor les yeux,
  Ma belle dormeuse;
Le soleil est radieux,
  Et vous radieuse.
Écoutez, tout en dormant,
  Ce que je vous charité
Je chanterai doucement,
  Dormez, ma charmante!

Dormez dans votre beauté
  Bercez-vous d'un songe.
Mieux que la réalité
  Vaut un beau mensonge.
Quand vous vous réveillerez,
  Ma petite reine,
Nous irons où vous voudrez
  Que l'amour nous mène.

Nous prendrons, si vous voulez,
  Auprès de l'église
La route à travers les blés,
  Quand viendra la brise.
Ou bien les petits sentiers
  Autour du village,
Où saules et peupliers
  Bordent le rivage.

Si nous trouvons en chemin
  Une batelière,
Nous irons jusqu'au moulin
  Qui bat la rivière;
Nous nous arrêterons là.
  Plus tard, quand on passe,
On se souvient... Tout cela
  Dans le cœur se place.

Il est mille endroits fleuris,
  Ou gais, ou pleins d'ombre ;
Il est toujours, près Paris,
  Des jardins sans nombre.
Nous irons dîner, joyeux,
  Sous quelque tonnelle...
N'ouvrez pas encor les yeux,
  Dormez, ô ma belle !

About the headline (FAQ)

Confirmed with Auguste de Châtillon, Les poésies d'Auguste de Châtillon (3e éd. très augm.) / [préf. par Théophile Gautier], Paris, librairie du "Petit Journal", 1866, pages 38-39


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]

Text added to the website: 2019-05-12 00:00:00
Last modified: 2019-05-12 12:15:29
Line count: 40
Word count: 165