by Armand Silvestre (1837 - 1901)

Je crois aux choses éternelles
Language: French (Français) 
Je crois aux choses éternelles
De la lumière et de l'amour.
Car la Beauté, comme le Jour.
Allume un feu dans les prunelles.
Car les femmes portent en elles
L'ombre et la clarté tour à tour.
-- Je crois aux choses éternelles
De la lumière et de l'amour !

Je crois que tout vit sur la terre
Par le soleil et le baiser.
Car tous les deux savent briser
L'effroi de la nuit solitaire.
Car la douleur, divin mystère !
Tous les deux savent l'apaiser.
-- Je crois que tout vit sur la terre
Par le soleil et le baiser.

Je crois que tout meurt et se presse
Vers l'ombre du dernier sommeil,
Hors l'éclat de l'astre vermeil
Et le pouvoir de la caresse,
Hors ce que nous versent d'ivresse
Ou le sourire ou le soleil.
-- Je crois que tout meurt et se presse
Vers l'ombre du dernier sommeil !

About the headline (FAQ)

Confirmed with Poésies de Armand Silvestre 1872-1878. La Chanson des Heures, Paris, Alphonse Lemerre, 1887, page 160-161.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2016-03-26
Line count: 24
Word count: 148