by Jean Cocteau (1889 - 1963)

Si tu aimes mon pauvre enfant
Language: French (Français) 
Si tu aimes mon pauvre enfant, 
Ah ! si tu aimes !
Il ne faut pas en avoir peur.
C'est un inéfable désastre.
Il y a un mystérieux système
Et des lois, et des influences,
Pour la gravitation des cœurs
Et la gravitation des astres.
On était là tranquillement
Sans penser à ce que l'on évite,
Et [puis]1 tout à coup on ne peut plus,
[On est à chaque heure du jour
Comme si tu descends très vite
En ascenseur :]1 
Et c'est l'amour. 
Il n'y a plus de livres, de paysages,
De [désir des ciels]2 d'Asie,
Il n'y a plus qu'un seul visage
Auquel le cœur s'anesthésie,
[Et]1 rien autour.

About the headline (FAQ)

View original text (without footnotes)

First appeared in Le Potomak 1913-1914, Société Littéraire de France, Paris 1919, in “Utilisation impossible”

1 omitted by Beydts.
2 Beydts: "désirs, de ciels"

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Jacques L'oiseleur des Longchamps

Text added to the website: 2008-08-15 00:00:00
Last modified: 2016-01-15 19:10:30
Line count: 20
Word count: 111