by Edmond Haraucourt (1856 - 1941)

Clair de lune
Language: French (Français) 
Available translation(s): ENG GER
Jadis, aux jours du Feu, quand la Terre, en hurlant,
[Roulait]1 son bloc fluide à travers le ciel blanc,
Elle enfla par degrés sa courbe originelle,
Puis, dans un vaste effort, creva ses flancs ignés,
Et lança, vers le flux des mondes déjà nés,
La Lune qui germait en elle.

Alors, dans la splendeur des siècles éclatants,
Sans relâche, sans fin, à toute heure du temps,
La mère, ivre d'amour, contemplait dans sa force
L'astre enfant qui courait comme un jeune soleil:
Il flambait. Un froid vint l'engourdir de sommeil 
Et pétrifia son écorce.

Puis, ce fut l'âge blond des tiédeurs et des vents:
La Lune se peupla de murmures vivants;
Elle eut des mers sans fond et des fleuves sans nombre,
Des troupeaux, des cités, des pleurs, des cris joyeux;
Elle eut l'amour; elle eut ses arts, ses lois, ses dieux,
Et, lentement, rentra dans l'ombre.

Depuis, rien ne sent plus son baiser jeune et chaud;
La Terre qui vieillit la cherche encor là-haut:
Tout est nu. Mais, le soir, passe un globe éphémère,
Et l'on dirait, à voir sa forme errer sans bruit,
L'âme d'un enfant mort qui reviendrait la nuit
Pour regarder dormir sa mère.

View original text (without footnotes)

Confirmed with Edmond Haraucourt: L'Ame Nue, Paris, G. Charpentier et Cie, éditeurs, 1885, pages 25-26.

1 Koechlin: "Jetait"

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Faith J. Cormier) , "Moonlight", copyright © 2001, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Bertram Kottmann) , "Mondlicht", copyright © 2004, (re)printed on this website with kind permission


Research team for this text: Emily Ezust [Administrator] , Peter Rastl [Guest Editor]

This text was added to the website between May 1995 and September 2003.
Line count: 24
Word count: 198