Six Mélodies, Chant et piano

Song Cycle by Alfredo Amadei

Word count: 359

1. Rêverie [sung text not yet checked]

Dans la plaine, à l'ombre, je rêve
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

2. Aurore  [sung text not yet checked]

Dans l'air embaumé d'un matin d'avril
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

3. Harmonie du soir [sung text not yet checked]

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir,
-- Valse mélancolique et langoureux vertige ! --

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige ;
-- Valse mélancolique et langoureux vertige ! --
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige,
Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
-- Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

Un cœur tendre qui hait le néant vaste et noir
Du passé lumineux recueille tout vestige ;
-- Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige ;
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CZE Czech (Čeština) (Jaroslav Vrchlický) , "Harmonie večera"
  • ENG English (Peter Low) , "Evening harmony", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Cyril Meir Scott) , "Evening Harmony", appears in The Flowers of Evil, London, Elkin Mathews, first published 1909
  • HUN Hungarian (Magyar) (Árpád Tóth) , "Esti harmónia", written 1920
  • POL Polish (Polski) (Bronisława Ostrowska) , "Harmonia wieczoru", Kraków, first published 1911
  • ROM Romanian (Română) (Alexandru I. Philippide) , "Armonie în amurg"
  • SPA Spanish (Español) (Victor Torres) , "Armonía del atadecer", copyright © 2011, (re)printed on this website with kind permission

Confirmed with Les Fleurs du mal, Spleen et Idéal, Paris: Poulet-Malassis et de Broise, 1857, pages 101-102. Note: this was number 43 in the 1857 edition of Les Fleurs du mal but 47 or 48 in subsequent editions.


Research team for this text: Emily Ezust [Administrator] , Poom Andrew Pipatjarasgit [Guest Editor]

4. Néère [sung text not yet checked]

Le vent frais de l'aurore agite les lilas.
Néère, nue et blanche, et riant aux éclats,
Du bout d'un pied de neige, au bord de la rivière,
Agace le cristal de l'onde familière,
Cependant que, non loin, guettant l'âge nouveau,
Le satyre suspend son haleine au pipeau ;
Et l'enfant que sa grâce innocente décore,
Ignorante des mois, dans sa chair pure encore,
Prend le gâteau de miel du satyre rusé,
Qui prolonge en échange un étrange baiser.

Authorship

Researcher for this text: Bertram Kottmann

5. Là-bas [sung text not yet checked]

Là-bas, sur la mer,
La lune se lève 
Dans le lointain clair,
Et va, comme un rêve, 

La lune se lève,
La lune s'en va... 

Oh ! regardons-la ! 
Vers une autre grève 
Emportant mon rêve,
La lune s'en va,
 
La lune se lève,
La lune s'en va...

Notre vie est brève 
Comme ce qui luit :
Dans la mer, la nuit,
S'en va notre rêve...

La lune se lève,
La lune s'en va.

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

6. Chanson grise [sung text not yet checked]

Chanson grise
Que la brise
Emporte loin de mes pas,
Voix perdue
Sous la nue,
Dont l'écho ne revient pas ;

Comme un rêve,
Vers la grève
Tu vas gémir sur les flots :
Ta voix chère
Et légère
Ne sait plus que des sanglots !

Voix si pure
Qui murmure,
J'attends en vain ton retour...
Chanson grêle,
Sur ton aile
Est parti mon triste amour.

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]