Quatre sonnets à Cassandre

Song Cycle by Frank Martin (1890 - 1974)

Word count: 0

English translation: Four Sonnets to Cassandra

1. Qui voudra voir comme un dieu me surmonte[sung text checked 1 time]

Qui voudra voir comme un dieu me surmonte,
Comme il m'assaut, comme il se fait vainqueur,
Comme il renflamme et renglace mon coeur,
Comme il se fait un honneur de ma honte,

Qui voudra voir une jeunesse prompte
A suivre en vain l'objet de son malheur,
Me vienne lire: il verra ma douleur
Dont ma déesse et mon dieu ne font compte.

Il connaîtra qu'amour est sans raison,
Un doux abus, une belle prison,
Un vain espoir qui de vent nous vient paître.

Et connaîtra que l'homme se décoit
Quand plein d'erreur un aveugle il reçoit
Pour sa conduite, un enfant pour son maître.

Authorship

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Peter Low) , "Whoever wishes to see a god overcoming me", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Peter Low [Guest Editor]

2. Nature ornant la dame qui devoyt[sung text checked 1 time]

Nature ornant la dame qui devoyt
De sa douceur forcer les plus rebelles,
Luy fit present des beautez les plus belles,
Que des mille ans en espargne elle avoyt

Tout ce qu'Amour avarement couvoyt,
De beau, de chaste, et d'honneur soubz ses ailles,
Emmiella les graces immortelles
De son bel oeil qui les dieux emouvoyt.

Du ciel à peine elle estoyt descendue,
Quand je la vi, quand mon ame ésperdue
En devint folle: et d'un si poignant trait,

Le fier destin l'engrava dans mon ame,
Que vif ne mort, jamais d'une aultre dame
Empraint au cuoeur je n'auray le portraict.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Peter Low) , "Nature, when adorning that lady", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission

Modernized spelling:
Nature ornant la dame qui devait
De sa douceur forcer les plus rebelles
Lui fit présent des beautés les plus belles
Que dès mille ans en épargne elle avait.

Tout ce qu'Amour avarement couvait
De beau, de chaste et d'honneur sous ses ailes
Emmiella les grâces immortelles
De son bel oeil qui les dieux émouvait.

Du ciel à peine elle était descendue,
Quand je la vis, quand mon âme éperdue
En devint folle, et d'un si poignant trait

Le fier Destin l'engrava dans mon âme
Que, vif ne mort, jamais d'une autre dame
Empreint au coeur je n'aurai le portrait.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Avant le temps tes tempes fleuriront[sung text checked 1 time]

"Avant le temps tes tempes fleuriront, 
De peu de jours ta fin sera bornée, 
Avant [le]1 soir se clora ta journée, 
Trahis d'espoir tes pensers périront ; 

Sans me fléchir tes écrits flétriront, 
[En]2 ton désastre ira ma destinée, 
Ta mort sera pour [m'aimer]3 terminée, 
De tes soupirs [nos]4 neveux se riront. 

Tu seras fait d'un vulgaire la fable, 
Tu bâtiras sur l'incertain du sable 
Et vainement tu peindras dans les cieux." 

Ainsi disait la nymphe qui m'affole, 
Lorsque le ciel, témoin de sa parole, 
D'un dextre éclair fut présage à mes yeux. 

Authorship

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Peter Low) , "Your hair will prematurely blossom white", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Martin: "ton"
2 Martin: "Dans"
3 Martin: "m'amour"
4 Martin: "tes"

Researcher for this text: Peter Low [Guest Editor]

4. Quand je te vois, seule, assise, à part toi[sung text checked 1 time]

Quand je te vois, seule, assise, à part toi,
Toute [amusée]1 avecque ta pensée,
La tête un peu encontre bas baissée,
Te retirant du vulgaire et de moi,

Je veux souvent, pour rompre ton émoi,
Te saluer, mais ma voix offensée
De trop de peur se retient amassée
Dedans [ma]2 bouche et me laisse tout coi.

Souffrir ne puis les rayons de ta vue,
Craintive au corps mon âme tremble émue,
Langue ni voix ne font leur action.

Seuls mes soupirs, seul mon triste visage
Parlent pour moi, et telle passion
De mon amour donne assez témoignage.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Peter Low) , "When I see you sitting all by yourself", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Boni: "amassée"
2 Boni: "la"

Researcher for this text: Peter Low [Guest Editor]