by Maurice Bouchor (1855 - 1929)

Aspérula
Language: French (Français) 
Elle cueillit la fleur qu'on nomme aspérula : 
Cette petite fleur, cette fleur étoilée,
Par je ne sais quels doigts divins fut ciselée. 
Elle dit : « Oh ! la fleur charmante que voilà! » 

Elle cueillit la fleur aux teintes purpurines, 
La regardant avec des yeux de grande sœur; 
Et c'étaient deux parfums d'une égale douceur, 
Deux souffles, deux rayons, deux aubes enfantines !

Elle cueillit la fleur. Le soir silencieux 
Tombait, et c'était l'heure où Vénus étincelle ; 
Et je lui disais : « Dis, laquelle est la plus belle, 
« L'étoile de la terre, ou l'étoile des cieux? » 

Elle cueillit la fleur et sourit sans rien dire,
Et je compris le nom de la petite fleur. 
Si bien que je crus voir, -- tu le sais, ô mon cœur ! --
Briller un peu d'espoir à travers son sourire.

Confirmed with Les chansons joyeuses: poésies, Paris, Charpentier et Cie, 1874, pages 33-34.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2015-06-28
Line count: 16
Word count: 141