by Edmond Haraucourt (1856 - 1941)

Soir en mer
Language: French (Français) 
Available translation(s): ENG
Vois-tu comme la mer est vaste autour de nous ?
Notre barque est une algue errant aux creux des lames ;
Le vent nocturne et froid qui court sur les remous
Mêle au frisson des flots le frisson de nos âmes.

Pareils aux alcyons qui flottent dans leurs nids,
Nous berçons notre exil sur le désert de l’onde,
Et la nuit nous écrase entre deux infinis : 
Mais nos cœurs sont plus grands que la mer n’est profonde.

L'azur illimité se déroule, sans voir
La frêle nef qui glisse en balançant ses voiles :
Mais les mondes d'amour que porte ce point noir 
Versent plus de rayons que les deux n'ont d'étoiles.

Oh, rends-moi ta caresse, et dis si tu comprends,
Quand ta lèvre m’appelle et quand mon bras t’enlace,
Que nos cœurs étoilés puissent être si grands,
Et que tant de bonheur tienne si peu de place !

A. Maddison sets stanzas 1-2, 4

Confirmed with Edmond Haraucourt, Seul, Paris, Bibliothèque-Charpentier, 1891, pages 249-250.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Lucy Fitz Gibbon) , "Evening at sea", copyright © 2020, (re)printed on this website with kind permission


Research team for this text: Emily Ezust [Administrator] , Lucy Fitz Gibbon

Text added to the website: 2020-01-13 00:00:00
Last modified: 2020-01-13 14:28:47
Line count: 16
Word count: 149