by Armand Silvestre (1837 - 1901)

Ton souffle a passé sur ma bouche
Language: French (Français) 
Ton souffle a passé sur ma bouche,
Mêlé dans l'haleine des fleurs
Et tes lèvres ont bu mes pleurs,
Toi qui me fus longtemps farouche.
J'ai senti sous ton long baiser
Mon sang fuir, mon coeur se briser.
Ton souffle a passé sur ma bouche!

Un frisson mortel prend mon être
Rien qu'au bruit léger de tes pas.
Tu parais et je ne sais pas
Si je vais mourir ou renaître.
Reviewns donc, sous ton long baiser
Meurtrir mon coeur et l'apaiser.
--Un frisson mortel prend mon être

Ah! par pitié, rends-moi ta bouche
Où passait l'haleine des fleurs,
Et dans mes yeux sèche mes pleus,
Toi qui ne fus longtemps farouche.
L'ivresse de ton long baiser,
Je n'ai pu, d'un coup, l'épuiser.
Ah! par pitié, rends-moi ta bouche!

About the headline (FAQ)

Confirmed with Poésies de Armand Silvestre: 1872-1878, Paris, Alphonse Lemerre, pages 164-165.


Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)


Researcher for this text: Andrew Schneider [Guest Editor]

This text was added to the website: 2019-05-26
Line count: 21
Word count: 129