Le Martyre de saint Sébastien

A play - incidental music by Claude Achille Debussy (1862 - 1918)

Word count: 835

1. La cour des lys [sung text checked 1 time]

LES JUMEAUX
Frère, que sera-t-il le monde,
Allégé de tout notre amour !
Dans mon âme ton cœur est lourd,
Comme la pierre dans la fronde !

1er JUMEAU
Je le pèse : au-delà de l'ombre,

2e JUMEAU
Je le jette vers le grand jour !

1er JUMEAU
Vers le grand jour !

LES JUMEAUX
Frère, que serai-il le monde,
Allégé de tout notre amour !

2e JUMEAU
J'étais plus doux que la colombe,

1er JUMEAU
Tu es plus fauve que l'autour.

LES JUMEAUX
Toujours, jamais !
Jamais, toujours !

1er JUMEAU
Fer ne t'effraie,

2e JUMEAU
Feu ne me dompte

LES JUMEAUX
Beau Christ, que serait-il le monde,
Allégé de tout votre amour!

CHŒUR DES HOMMES
Sébastien ! Sébastien ! 

CHŒUR DES FEMMES
Tu es témoin !

CHŒUR DES HOMMES
Sébastien ! Sébastien !

CHŒURS
Tu es témoin !
Sébastien, tu es témoin !
Sébastien, tu es témoin !

LES JUMEAUX
Hymnes! toute l'ombre s’efface.
Dieu est et toujours sera Dieu!
Célébrer son nom par le feu.
Chantez les œuvres de sa grâce,
Louez ses œuvres en tous lieux.
Semez son nom mystérieux !

CHŒUR DES SÉRAPHINS
Salut! ô lumière,
Lumière du monde,
Croix large et profonde,
Signe de Victoire,
Et palme de gloire,
Et arbre de vie. 
Voici les sept témoins de Dieu,
Les chefs de la milice ardente.
Tout le ciel chante !

Authorship

Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]

2. La chambre magique [sung text checked 1 time]

LA VOIX DE LA VIERGE ERIGONE
Je fauchais l'Épi de froment,
Oublieuse de l'asphodèle
Mon âme, sous le ciel clément,
Était la sœur de l'hirondelle;
Mon ombre m’était presque une aile
Que je traînais dans la moisson.
Et j’étais la Vierge, fidèle
A mon ombre et à ma chanson.

VOIX CÉLESTES
Qui pleure mon enfant si doux,
Mon Lys fleuri dans la chair pure ?
Il est tout clair sur mes genoux,
Il est sans tache et sans blessure. 
Voyez ! Et dans ma chevelure
Tous les astres louent sa clarté!
Il éclaire de sa figure 
Ma tristesse et la nuit d’été.

Authorship

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Garrett Medlock) , "The magic chamber", copyright © 2019, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]

3. Le concile des faux dieux [sung text checked 1 time]

LES CITHARÈDES
Païen, Lyre-d’or, Arc d’argent —
Seigneur de Délos et de Sminthe,
Beau roi chevelu de lumière,
Ô Apollon...

LES FEMMES DE BYBLOS 
Ah ! tu pleures le Bien-Aimé !
Tu pleures l'archer du Liban...
O sœurs! O frères!

CHORYPHÉES
Hélas! Tu pleures Adonis ! ,
Il se meurt, le bel Adonis... 
Il est mort, le bel Adonis... 
Femmes, pleurez !
Voyez le bel adolescent.
Couchez dans le pourpre du sang,
Donnez les baumes et l'encens,
Femme, pleurez !

VOX SOLA
Cessez ô pleureuses! Le monde
Est lumière, tel qu’il l'annonce.
Il  renaît dieu, vierge et jeune homme
Le Florissant ! 
Il renaît, il se renouvelle.
O frère des saisons. jumelles,
Debout ! La mort est immortelle,
Dieu par ton sang.

ADONIASTES
Io, Adoniastes!
O sœurs, ô frères, exultés !
Le Seigneur est ressuscité !
Il conduit la danse des astres.
Io, déliez vos cheveux !
Dénouez vos ceintures, femmes !
Du noir Hadès où sont les âmes, 
Il nous revient, le Bienheureux !
 
CHORUS SYRIACUS
Ah ! Ah ! hélas... hélas...
 Pleurez, ô femmes de Syrie,
Criez : « Hélas ! ma Seigneurie ! »

VOIX CÉLESTES
Qui pleure mon enfant si doux,
Mon Lys fleuri dans la chair pure ?
Il est tout clair sur mes genoux,
Il est sans tache et sans blessure. 
Voyez! Et dans ma chevelure
Tous les astres louent sa clarté!
Il éclaire de sa figure 
Ma tristesse et la nuit d’été.

Authorship

Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]

4. Le laurier blessé [sung text checked 1 time]

CHŒUR SYRIACUS
Ah ! Ah ! hélas... hélas...
 Pleurez, ô  femmes de Syrie,
Criez : « Hélas ! ma Seigneurie !»
Toutes les fleurs se sont flétries,
Criez, pleurez...
Eros ! Pleurez !
Il descend vers les noires portes.
Pleurez !
Tout ce qui est beau, l’Hadès morne
L’emporte.
Renversez les torches,
Eros, pleurez !

Authorship

Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]

5. Le paradis [sung text checked 1 time]

CHORUS MARTYRUM
Gloire! sous nos armures 
Flamboyez, ô blessures !
Qui est celui qui vient ?
Le Lys de la cohorte.
Sa tige est plus forte.
Louez le nom qu’il porte :
Sébastien !

CHORUS VIRGINUM
Tu es loué. L’étoile
De loin parle à l’étoile
Et dit un nom : le tien.
Dieu te couronne. Toute
La nuit comme une goutte
A ton front est dissoute,
Sébastien. 

CHORUS APOSTOLORUM 
Tu es saint. Qui te nomme
Verra le Fils de l’Homme
(Sur son cœur te tient)
Sourire de sa grâce.
Jean t’a donné sa place.
Tu boiras dans sa tasse
Sébastien.

CHORUS ANGELORUM
Tu es beau. Prends six ailes
D’ange et viens dans l'échelle
Des feux musiciens
Chanter l'hymne nouvelle
Au ciel qui se constelle
De tes plaies immortelles,
Sébastien.

ANIMA SEBASTIANI
Je viens, je monte, j’ai des ailes. 
Tout est blanc. Mon sang est la manne
Qui blanchit le Désert de Sin.
Je suis la goutte, l'étincelle
Et le fétu. Je suis une âme,
Seigneur, une âme dans ton sein.

CHORUS SANCTORUM OMNIUM
Louez le Seigneur dans l'immensité de sa force.
Louez le Seigneur sur le tympanon et sur l'orgue.
Louez le Seigneur sur le sistre et sur la cymbale.
Louez le Seigneur sur la flûte et sur la cithare.
Alleluia!

Authorship

Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]