Trois poésies d'A. de Musset

by Maxime Jacob (1906 - 1977)

Word count: 177

1. Rondeau [sung text not yet checked]

Dans dix ans d'ici seulement,
Vous serez un peu moins cruelle.
C'est long, à parler franchement.
L'amour viendra probablement
Donner à l'horloge un coup d'aile.

Votre beauté nous ensorcelle,
Prenez-y garde cependant :
On apprend plus d'une nouvelle
En dix ans.

Quand ce temps viendra, d'un amant
Je serai le parfait modèle,
Trop bête pour être inconstant,
Et trop laid pour être infidèle.
Mais vous serez encor trop belle
Dans dix ans.

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Chanson [sung text not yet checked]

Quand on perd, par triste occurrence,
      Son espérance
      Et sa gaieté,
Le remède au mélancolique,
      C’est la musique
      Et la beauté !

Plus oblige et peut davantage
      Un beau visage
      Qu’un homme armé,
Et rien n’est meilleur que d’entendre
      Air doux et tendre
      Jadis aimé !

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Le rideau de ma voisine [sung text not yet checked]

Le rideau de ma voisine
Se soulève lentement.
Elle va, je l'imagine,
  Prendre l'air un moment.

On entr'ouvre la fenêtre ;
Je sens mon cœur palpiter.
Elle veut savoir peut-être
  Si je suis à guetter.

Mais, hélas ! ce n'est qu'un rêve ;
Ma voisine aime un lourdaud,
Et c'est le vent qui soulève
  Le coin de son rideau.

Authorship

Based on

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Emily Ezust) , "The curtain of my neighbour", copyright © 2018

First titled "Chanson de Goethe" in 1836.

Researcher for this text: Ted Perry