Poème pastoral

Song Cycle by Jules Massenet (1842 - 1912)

Word count: 681

1. Chœur des Pastorale [sung text checked 1 time]

Voici venir le doux printemps,
Allons danser sur la coudrette;
La nature a marqué ce temps
Pour que le plaisir eut sa fête ! la, la !

Ah ! craignons de perdre un seul jour
De la belle saison d'amour ! d'amour ! la, la, la, la !

De l'eau qui court sur les cailloux,
L'agréable et tendre murmure
Le bruit se léger et si doux
Du zéphir et de la verdure; la, la, la !

Tout nous dit: craignez de perdre un jour
De la belle saison d'amour, d'amour !

Craignons de perdre un seul jour
De la belle saison d'amour
Craignons de perdre un seul jour
De la belle saison d'amour
Craignons de perdre un seul jour
De la belle saison d'amour

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Musette [sung text checked 1 time]

L'autre jour, sous l'ombrage,
Un jenne et beau pasteur
Racontait ainsi sa doleur
À l'écho plaintif du bocage !
À l'écho plaintif du bocage !

Bonheur d'être aimé tendrement,
Que de chagrin marche à ta suite
Et pourquoi viens-tu si lentement
Et t'en retournes-tu si vite ?
Bonheur d'être aimé tendrement,
Pourquoi, pourquoi, t'en retournes-tu si vite ?

Ma bergère m'oublie.
Amour, fais-moi mourir !
Quand on cesse de nous chérir,
Quel cruel fardeau que la vie.
Ma bergère hélas ! m'oublie !...

Bonheur d'être aimé tendrement,
Que de chagrin marche à ta suite
Et pourquoi viens-tu si lentement
Et t'en retournes-tu si vite ?

Bonheur d'être aimé tendrement,
Pourquoi, pourquoi, t'en retournes-tu si vite ?

Authorship

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Rachel O'Connell) , copyright © 2006, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Rachel O'Connell

3. Aurore [sung text checked 1 time]

Cocorico ! le coq chante !
C'est le clairon du matin.
Il monte une odeur de thym 
Des grands près où tout s'enchante.
Cocorico! le coq chante !

Cocorico! le coq chante !
Bêtes et gens vont manger,
De la maison du berger 
Monte une odeur alléchante.
Cocorico! le coq chante !

Cocorico! le coq chante !
Entr'ouvrant ses jolis yeux,
Myrto me dit, l'air joyeux, 
Qu'elle me hait, la méchante !
Cocorico! le coq chante !

Authorship

See other settings of this text.

Confirmed with Armand Silvestre, Premiéres poesies 1886-1874: Les amours. La vie d'amour, Nouvelle édition, Paris, Charpentier et Cie, 1887, page 66.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

4. Paysage [sung text checked 1 time]

Arbre charmant qui me rappelle
Ceux où ma main grava son nom ;
Ruisseau limpide, beau vallon, 
En vous voyant je cherche Estelle.
Ô souvenir cruel et doux !
Laissez-moi ; que me voulez-vous ?

Si quelquefois sous cet ombrage,
Mes yeux succombent au sommeil,
Je la vois ; mais [l'affreux]1 réveil,
M'enlève une si chère image.
Ô souvenir cruel et doux !
Laissez-moi ; que me voulez-vous ?

Insensé ! quel est mon délire !
Je ne vis que par mes regrets.
Ah ! si je les perdais jamais,
Que mon cœur serait prompt à dire :
Ô souvenir cruel et doux !
[Revenez, pourquoi fuyez-vous ?]2

Authorship

See other settings of this text.

View original text (without footnotes)
1 Massenet: "le"
2 Mendelssohn : "Laissez-moi, que me voulez-vous ?"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

5. Crépuscule [sung text checked 1 time]

Comme un rideau sous la blancheur
De leurs pétales rapprochées,
Les lys ont enfermé leur coeur,
Les coccinelles sont couchées.

Et jusqu'au rayon matinal,
Au coeur même des lys cachées,
Comme en un rêve virginal
Les coccinelles sont couchées.

Les lys ne dorment qu'un moment;
Veux-tu pas que têtes penchées,
Nous causions amoureusement?
Les coccinelles sont couchées.

Authorship

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Faith J. Cormier) , "Gloaming", copyright © 2003 by Faith J. Cormier, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

6. Adieux à la prairie [sung text checked 1 time]

Le Berger
(avec abandon et douleur, mais toujours avec affectation)
 Adieu ! adieu ! Bergère chérie, adieu ! 
 Adieu ! mes seules amours, adieu bergère !

 Je vais quitter la prairie,
 Quitter la prairie ou tu venais tous les jours !
 Adieu ! adieu ! Bergère chérie, adieu ! 
 Adieu ! mes seules amours, adieu bergère !

 Ne pleure pas mon amie, ne pleure pas,
 J'ai peu de temps à souffrir,
 Tout mal cesse avec la vie,
 Et qui te fuit va mourir !

 (la voix brisée)

 Adieu ! adieu ! Bergère chérie, adieu ! 
 Adieu ! mes seules amours, adieu bergère !
 Adieu ! adieu ! Bergère chérie, adieu !
 Adieu ! adieu ! adieu ! Bergère chérie !

Chœur des bergères
 Hélas ! hélas ! ce beau printemps
 Qui quelques jours à peine dure
 Ne revient point pour les amours,
 comme il revient pour la nature  ! la, la, la !
 Tout nous dit: craignez de perdre un jour 
 de la belle saison d'amour ! d'amour
 Craignons de perdre un seul jour de la belle saison d'amour !
 Craignons de perdre un seul jour de la maison d'amour !
 Craignons de perdre un jour de saison d'amour...

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]