Sagesse : Trois poèmes de Verlaine

Song Cycle by Jean-Frédéric Perrenoud (b. 1912)

Word count: 0

1. Spleen [sung text not yet checked]

Les roses étaient toutes rouges
Et les lierres étaient tout noirs.

Chère, pour peu que tu te bouges
Renaissent tous mes désespoirs.

Le ciel était [trop bleu, trop tendre,]1
La mer trop [verte et l'air trop doux.]2

Je crains toujours, -- ce qu'est d'attendre
Quelque fuite atroce de vous.

Du houx à la feuille vernie
Et du luisant buis je suis las,

Et de la campagne infinie
Et de tout, fors de vous, hélas !

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Corinne Orde) , "Spleen", copyright © 2008, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Bertram Kottmann) , copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Phaneuf (Dela): "si bleu, si tendre"
2 Phaneuf (Dela): "verte, l'air si doux!"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Chanson [sung text not yet checked]

Écoutez la chanson bien douce
Qui ne pleure que pour vous plaire,
Elle est discrète, elle est légère :
Un frisson d'eau sur de la mousse !

La voix vous fut connue (et chère ?)
Mais à présent elle est voilée
Comme une veuve désolée,
Pourtant comme elle encore fière,

Et dans les longs plis de son voile,
Qui palpite aux brises d'automne.
Cache et montre au cœur qui s'étonne
La vérité comme une étoile.

Elle dit, la voix reconnue,
Que la bonté c'est notre vie,
Que de la haine et de l'envie
Rien ne reste, la mort venue.

Elle parle aussi de la gloire
D'être simple sans plus attendre,
Et de noces d'or et du tendre
Bonheur d'une paix sans victoire.

Accueillez la voix qui persiste
Dans son naïf épithalame.
Allez, rien n'est meilleur à l'âme
Que de faire une âme moins triste !

Elle est en peine et de passage,
L'âme qui souffre sans colère,
Et comme sa morale est claire !...
Écoutez la chanson bien sage.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CAT Catalan (Català) (Salvador Pila) , copyright © 2016, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Le ciel est, par-dessus le toit [sung text not yet checked]

Le ciel est, par-dessus le toit,
  Si bleu, si calme !
Un arbre, par-dessus le toit,
  Berce sa palme.

La cloche, dans le ciel qu'on voit,
  Doucement tinte.
Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
  Chante sa plainte.

Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là
  Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
  Vient de la ville.

Qu'as-tu fait, ô toi que voilà
  Pleurant sans cesse,
Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà,
  De ta jeunesse ?

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CHI Chinese (中文) (Yen-Chiang Che) , "監禁", copyright © 2009, (re)printed on this website with kind permission
  • CZE Czech (Čeština) (Jaroslav Vrchlický) , "Píseň"
  • ENG English (Emily Ezust) , no title, copyright © 2016
  • ENG English (Ernest Dowson) , no title, appears in Decorations, in After Paul Verlaine, no. 4
  • ITA Italian (Italiano) (Ferdinando Albeggiani) , "Il cielo, lassù oltre il tetto", copyright © 2009, (re)printed on this website with kind permission
  • SPA Spanish (Español) (José Miguel Llata) , "Desde la prisión", copyright © 2013, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Ted Perry