by Pierre-Félix Louis (1870 - 1925), as Pierre Louÿs

Chanson
Language: French (Français) 
Available translation(s): ENG GER
Le premier me donna un collier,
un collier de perles qui vaut une ville,
avec les palais et les temples, 
et les trésors et les esclaves.

Le second fit pour moi des vers.
Il disait que mes cheveux sont noirs 
comme ceux de la nuit [sur la mer]1
et mes yeux bleus comme ceux du matin. 

Le troisième était si beau que sa mère
ne l'embrassait pas sans rougir.
Il mit ses mains sur mes genoux,
et ses lèvres sur mon pied nu.

Toi, tu ne m'as rien dit.
Tu ne m'as rien donné, car tu est pauvre.
Et tu n'est pas beau, mais c'est toi que j'aime.

View original text (without footnotes)
1 omitted by Uddén.

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Bertram Kottmann) , "Song", copyright © 2013, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Bertram Kottmann) , "Lied", copyright © 2013, (re)printed on this website with kind permission


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website between May 1995 and September 2003.
Line count: 15
Word count: 108