by Thomas Moore (1779 - 1852)
Translation by Sabine-Casimire-Amable Tastu, née Voiart (1798 - 1885)

L'odalisque
Language: French (Français)  after the English 
Aux bords de Bendemir est un berceau de roses
Que jusqu'au dernier jour on me verra cherir.
Le chant du rossignol, dans ses fleurs demi closes,
Charme les flots de Bendemir.

J'aimais à m'y bercer d'un songe fantastique,
M'enivrant de parfums, de repos et d'avenir;
J'écoutais tout à tour l'oiseau melancolique
Et les ondes du Bendemir.

Maintenant, loin des lieux où fleurit mon aurore,
Je dis: voit'on encor la rose s'embellir?
Et la chantre des nuits soupire-t'il encore
Sur les rives du Bendemir?

Non, le printemps n'est pas plus, la rose s'est flétrie,
Le triste rossignol de douleur va mourir,
Et je ne verrai plus couler dans ma patrie
Les flots d'azur du Bendemir.

Authorship

Based on

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Settings in other languages, adaptations, or excerpts:


Researcher for this text: Alberto Pedrotti

Text added to the website: 2003-11-14 00:00:00
Last modified: 2014-06-16 10:01:59
Line count: 16
Word count: 114