Le temps l'horloge

Song Cycle by Henri Dutilleux (1916 - 2013)

Word count: 200

1. Le temps l'horloge  

— This text is not currently
in the database but will be added
as soon as we obtain it. —

Authorship

This text may be copyright, so we will not display it until we obtain permission to do so or discover it is public-domain.

2. Le masque 

— This text is not currently
in the database but will be added
as soon as we obtain it. —

Authorship

This text may be copyright, so we will not display it until we obtain permission to do so or discover it is public-domain.

3. Le dernier poème [sung text not yet checked]

J'ai rêvé tellement fort de toi,
J'ai tellement marché, tellement parlé,
Tellement aimé ton ombre,
Qu'il ne me reste plus rien de toi.
Il me reste d'être l'ombre parmi les ombres
D'être cent fois plus ombre que l'ombre
D'être l'ombre qui viendra et reviendra
  dans ta vie ensoleillée.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Laura Prichard) , copyright © 2016, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Ingrid Schmithüsen) , "Letztes Gedicht", copyright © 2013, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

4. Interlude 

— Tacet —

5. Enivrez-vous [sung text not yet checked]

Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique
question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos
épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans
trêve.

Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre
guise, mais enivrez-vous!

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un
fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà
diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague,
à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge;
à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à
tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui
parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague,
l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est
l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves
martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de
vin, de poésie, de vertu, à votre guise.

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]