Cinq mélodies sur des poèmes de Jean Lahor

Song Cycle by René-Emmanuel Baton (1879 - 1940), as Rhené-Baton

Word count: 324

1. Nuit d'autrefois [sung text checked 1 time]

Te la rappelles-tu, cette nuit parfumée,
L'inoubliable nuit où je t'ai tant aimée,
Où le silence était en nous, autour de nous,
Mystérieusement, ineffablement doux,
Profond comme il n'est pas de musique profonde?
Le rêve fait par nous était si loin du monde!
Le jardin clair s'ouvrait comme un parc enchanté;
Sous l'orbe jaune et chaud de la lune d'été,
Parmi les grands lys blancs, les touffes d'azalées,
Lentement nous suivons la courbe des allées
Et nous taisions, et seuls nos coeurs se répondaient
Et, mourants, dans la nuit immense se fondaient.

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Paul Hindemith

2. Nocturne [sung text checked 1 time]

Ma pensée est sereine et rêve parfumée,
Comme la chambre heureuse où dort la bien-aimée.

Large fleur au cœur blanc qui parfume la nuit,
La lune sur l'étang du ciel s'épanouit.

Ma pensée est sereine et rêve caressée
D'une odeur de santal que tes bras m'ont laissée.

Authorship

See other settings of this text.

Confirmed with Jean Lahor, L'Illusion, Paris, A. Lemerre, 1906, page 90.


Researcher for this text: Paul Hindemith

3. Au désert [sung text checked 1 time]

La tête d'un vieux scheikh saigne en haut d'une lance;
Au-dessus du desert plane un vautour qui fuit;
Et, morte aussi, la lune au ciel monte en silence,
Souriant à ce mort oublié dans la nuit.

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Paul Hindemith

4. Sérénade mélancolique [sung text checked 1 time]

Tes grands yeux doux semblent des îles 
Qui nagent dans un lac d'azur :
[Sous la paix]1 de tes yeux tranquilles,
Fais-moi tranquille et fais-moi pur.

Ton corps a l'adorable enfance 
Des clairs paradis de jadis :
Enveloppe-moi de silence,
[De ton corps blanc comme les lys]2.

[Je souffre, j'étouffe, je pleure :
Ô mon amour, fais de tes bras,
Pour que je m'y perde et j'y meure,
Un tombeau que tu m'ouvriras !]3

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Paul Hindemith) , copyright © 2009, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
Confirmed with L'Illusion, Troisième édition, Paris, Alphonse Lemerre, 1893, p. 14.

1 Chausson: "Aux fraîcheurs"
2 Chausson: "Du silence argenté des lys"
3 Chausson:

Alangui par les yeux tranquilles
Des étoiles caressant l'air,
J'ai tant rêvé la paix des îles,
Sous un soir frissonant et clair !
Baton:
Je souffre, j'étouffe, je pleure;
Fais de ton corps, fais de tes bras
Afin que je m'y perde et meure
Un tombeau que tu m'ouvriras.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

5. Tendresse [sung text checked 1 time]

Mets ta main sur mes yeux je ne veux plus rien voir
Et ne plus rien sentir hors ta chère presence
Puis qu'ainsi ta tendresse est mon unique espoir
Et que ton amour sur est ma seule croyance
Mets ta main sur mes yeux mets mon front sur ton Coeur
Que ton âme de fleur me caresse et péntre
M'imprégnant d'une exquise et mortelle langueur
Et fais descendre en moi le calme do ton être.

Authorship

See other settings of this text.

Researcher for this text: Paul Hindemith