Quattro liriche

Song Cycle by Riccardo Pick-Mangiagalli (1882 - 1949)

Word count: 380

1. Nuit d'automne [sung text not yet checked]

Le [couchant]1 est si beau, parmi
Les arbres d'or qu'il ensanglante
Que le jour qui meurt à demi,
Retarde sa mort grave et lente.

Le crépuscule, sur les roses,
Est si pur, si calme et si doux,
Que toutes ne se sont pas closes
Et que j'en cueille une pour vous.

Les feuilles chuchotent si bas,
Une à une ou toutes ensemble
D'arbre en arbre, qu'on ne sait pas,
Si tu ris, ou si le bois tremble.

La rivière coule si douce 
Entre les roseaux bleus des prés
Si douce, si douce, si douce
Qu'on ne sait pas si vous pleurez.

La nuit d'ombre, de soie et d'or
Du fond du silence est venue,
Et l'automne est si tiède encor
Que tu pourras t'endormir nue.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Garrett Medlock) , "Autumn night", copyright © 2020, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Gradis: "crépuscule"; further changes may exist not shown above.

Researcher for this text: Geoffrey Wieting

2. Ariette oubliée [sung text not yet checked]

Le piano que baise une main frêle,
Luit dans le soir rose et gris vaguement,
Tandis qu'avec un très léger bruit d'aile,
Un air bien vieux, bien faible et bien charmant,
Rôde discret, épeuré quasiment,
Par le boudoir longtemps parfumé d'Elle.

Qu'est-ce que c'est que ce berceau soudain
Qui lentement dorlote mon pauvre être ?
Que voudrais-tu de moi, doux Chant badin ?
Qu'as-tu voulu, fin refrain incertain
Qui vas tantôt mourir vers la fenêtre 
Ouverte un peu sur le petit jardin ?

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Fantoches [sung text not yet checked]

Scaramouche et Pulcinella,
Qu'un mauvais dessein rassembla,
Gesticulent noirs sous la lune,

Cependant l'excellent docteur Bolonais
Cueille avec lenteur des simples
Parmi l'herbe brune.

Lors sa fille, piquant minois,
Sous la charmille, en tapinois,
Se glisse demi-nue,

En quête de son beau pirate espagnol,
Dont un [langoureux]1 rossignol
Clame la détresse à tue-tête.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CAT Catalan (Català) (Anna Brull Piñol) , "Titelles", copyright © 2010, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Laura Claycomb) (Peter Grunberg) , "Puppets", copyright © 2007, (re)printed on this website with kind permission
  • FIN Finnish (Suomi) (Erkki Pullinen) , "Marionetit", copyright © 2016, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Bertram Kottmann) , "Marionetten", copyright © 2014, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Elaine Marie Ortiz-Arandes) , "Marionetten", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Debussy: "amoureux"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

4. Nuage [sung text not yet checked]

Dans son jardin la sultane se baigne,
Elle a quitté son dernier vêtement ;
Et délivrés des morsures du peigne,
Ses grands cheveux baisent son dos charmant.

Par son vitrail le sultan la regarde,
Et caressant sa barbe avec sa main,
Il dit : « L'eunuque en sa tour fait la garde,
Et nul, hors moi, ne la voit dans son bain.

« -- Moi, je la vois, lui répond, chose étrange !
Sur l'arc du ciel un nuage accoudé ;
Je vois son sein vermeil comme l'orange
Et son beau corps de perles inondé. »

Ahmed devint blême comme la lune,
Prit son kandjar au manche ciselé,
Et poignarda sa favorite brune...
Quant au nuage, il s'était envolé !

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]