Rêveries

Song Cycle by Wilhelm Killmayer (1927 - 2017)

Word count: 380

1. Resveries [sung text not yet checked]

Ja laiez garçon et mari et vos aucler vis
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

  • by Anonymous / Unidentified Author, 13th century

2. Chanson de la mal mariée [sung text not yet checked]

     Si je suis trouvée 
     Avecques mon amy, 
     En doy je estre blasmée 
     Pour parler a luy? 

Mon pere et ma mere     sy m'ont mariée 
A un vieil bon homme     .....
Maudit soit le jour     qu'oncques je le vy !
Hellas ! mes amours     ne sont pas ycy.

Quant ce vient le soir     que je suis couchée,
Mon villain s'endort     toute la nuitée; 
Je pleure et souppire,     je ne puis dormir.
Hellas ! mes amours      ne sont pas ycy. 

Quant ce vient le jour      que je suis levée, 
Mon amy m'aporte     saincture dorée, 
Saincture dorée,      chapperon aussy.
Helas ! mes amours,      helas! ce sont il. 

Sur toute couleur      j'ayme la tannée: 
Pour ce que je l'ayme      m'en suys habillée, 
Et toutes les aultres      ay mis en obly. 
Hellas! mes amours      ne sont pas ycy.

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. De legier pleure à qui la lippe pent [sung text not yet checked]

De legier pleure à qui la lippe pent ;
Ne demandez jamais comment lui va, 
Laissez l'en paix, il se confortera, 
Ou en son fait mettra appointtement. 

A son umbre se combattra souvent, 
Et puis son frein rungier lui conviendra. 
De legier pleure à qui la lippe pent ;
Ne demandez jamais comment lui va.

S'on parle à lui, il en est mal content ; 
Cheminée, au derrain, trouvera 
Par où passer sa fumée pourra ; 
Ainsi avint le plus communement ;
De legier pleure à qui la lippe pent.

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

4. Lamento [sung text not yet checked]

Plaisir n'ay plus, mais vy en desconfort,
Fortune m'a remis en grand'douleur.
L'heur que j'avois est tourné en malheur,
Mal heureux est qui n'a aucun confort.

Fort suis dolent, et regret me remord,
Mort m'a osté ma dame de valeur, 
L'heur que j'avois est tourné en malheur: 
Mal heureux est qui n'a aucun confort. 

Valoir ne puis, en ce monde suis mort,
Morte est m'amour, dont suis en grand'langueur, 
Langoureux suis plein d'amere liqueur,
Le cueur me part, pour sa dolente mort.

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

5. Petit mercier, petit pannier [sung text not yet checked]

Petit mercier, petit pannier ! 
Pourtant se je n'ay marchandise 
Qui soit du tout à vostre guise,
Ne blasmez, pource, mon mestier.

Je gangne denier à denier, 
C'est loings du tresor de Venise,
(Petit mercier, petit pannier !)
Pourtant se je n'ay marchandise.

Et tandis qu'il est jour ouvrier,
Le temps pers quant à vous devise :
Je voys parfaire mon emprise
Et par my les rues crier : 
Petit mercier, petit pannier !

Authorship

See other settings of this text.

Confirmed with Poésies complètes de Charles D'Orléans : Revues sur les manuscrits avec préface, notes et glossaire par Charles d'Héricault, Tome II, Paris, Alphonse Lemerre, 1874, pages 46-47.

Modernized version, as set by Jean Françaix:

Petit mercier! Petit panier!
Pourtant si je n'ai marchandise
Qui soit du tout à votre guise,
Ne blâmez pour ce mon métier.

Je gagne denier à denier,
C'est loin du trésor de Venise,
Petit mercier! Petit panier!
Pourtant si je n'ai marchandise.

Tandis qu'il est jour ouvrier,
Le temps perds quand à vous devise:
Je vais parfaire mon emprise
Et parmi les rues crier:
Petit mercier! Petit panier!

Researcher for this text: Harry Joelson