by Charles Jean Grandmougin (1850 - 1930)

Nous sommes la beauté qui charme les...
Language: French (Français) 
Available translation(s): ENG
Nous sommes la beauté qui charme les plus forts,
  Les fleurs tremblantes de l'écume
        Et de la brume,
Nos baisers fugitifs sont le rêve des morts !

  Dans les profondeurs azurées 
          Et sacrées 
  Nous vivons loin du soleil d'or, 
  Et les voiles de la nuit brune
          Même sans lune,
  Sont le signal de notre essor !

  Parmi nos chevelures blondes
  L'eau miroite en larmes d'argent,
  Nos regards à l'éclat changeant
  Sont verts et bleus comme les ondes !

Avec un bruit pareil aux délicats frissons
          Des moissons
  Nous voltigeons sans avoir d'ailes ;
  Nous cherchons de tendres vainqueurs,
  Nous sommes les sœurs immortelles
Offertes aux désirs de vos terrestres cœurs !

L. Boulanger sets stanzas 1, 3-4
Naoumoff sets stanzas 1, 3-4
P. Dukas sets stanzas 1, 3-4

About the headline (FAQ)

Excerpt from the poem "Les sirènes"

Authorship

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Korin Kormick) , "The sirens", copyright © 2013, (re)printed on this website with kind permission


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website between May 1995 and September 2003.
Line count: 20
Word count: 111