Six mélodies, recueil 2

by René de Boisdeffre (1838 - 1906)

1. Regrets [sung text not yet checked]

J'ai bien foulé de douces choses 
Sur le chemin des cœurs blessés.
-- Trop vite, j'ai cueilli les roses,
Trop vite, hélas ! et pas assez ! 

J'ai bien vu de doux fronts de femme,
De longs cheveux de fleurs tressés.
-- Trop vite, j'enivrai mon âme,
Trop vite, hélas ! et pas assez !

De regrets, l'amour est suivie, 
Qui lentement sont effacés.
-- Trop vite, s'écoule la vie,
Trop vite, hélas ! et pas assez !

Authorship:

See other settings of this text.

Confirmed with Poésies de Armand Silvestre, 1866-1872, Paris, Alphonse Lemerre, 1880, page 79.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Pourquoi ? 

La douceur des regards m’attire
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

3. Berceuse [sung text not yet checked]

Dans l'alcôve sombre,
Près d'un humble autel,
L'enfant dort à l'ombre
Du lit maternel,
Tandis qu'il repose,
Sa paupière rose,
Pour la terre close,
S'ouvre pour le ciel.

Il fait bien des rêves ;
Il voit par moments
Le sable des grèves
Plein de diamants,
Des soleils de flammes,
Et de belles dames
Qui portent des âmes
Dans leurs bras charmants.

Songe qui l'enchante !
Il voit des ruisseaux ;
Une voix qui chante
Sort du fond des eaux.
Ses sœurs sont plus belles ;
Son père est près d'elles ;
Sa mère a des ailes
Comme les oiseaux.

[ ... ]

Enfant, rêve encore !
Dors, ô mes amours !
Ta jeune âme ignore
Où s'en vont tes jours.
Comme une algue morte,
Tu vas ; que t'importe !
Le courant t'emporte,
Mais tu dors toujours !

[ ... ]

Authorship:

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CZE Czech (Čeština) (Jaroslav Vrchlický) , "Kde nízký oltář stojí…", Prague, first published 1877
  • ENG English (Emily Ezust) , no title, copyright ©

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

4. Mystère 

Comme un sondeur infatigable
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship:

5. Chanson [sung text not yet checked]

Blanche sous sa robe blanche,
Blonde entre les blonds épis,
L'œil bleu comme la pervenche,
Le front pur comme les lis...
- Pourquoi mon âme est rêveuse,
Me demandez-vous encor ?
- Elle a glané, la glaneuse,
Mon cœur dans sa gerbe d'or !

Pieds nus sur la grève nue,
Pure auprès du pur ruisseau,
Des jardins d'amour venue,
Comme les zéphyrs, sur l'eau...
- Pourquoi mon âme est rêveuse,
Me demandez-vous encor ?
- Elle a pêché la pêcheuse,
Mon cœur dans son filet d'or ! 

Rose dès l'aube rosée,
Fleur à sa fenêtre en fleur,
Hirondelle au toit posée,
Cigale au foyer conteur...
- Pourquoi mon âme est rêveuse, 
Me demandez-vous encor ?
- Elle a filé, la fileuse,
Mon cœur dans sa trame d'or !

Authorship:

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Peter Low) , copyright © 2022, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]
Total word count: 493