Poème

Song Cycle by Charles Tournemire (1870 - 1939)

Word count: 728

1. Larmes [sung text checked 1 time]

Larmes aux fleurs suspendues,
Larmes de sources perdues
Aux mousses des rochers creux ;

Larmes d'automne épandues,
Larmes de [cors]1 entendues
Dans les grands bois douloureux ;

Larmes des cloches latines,
Carmélites, Feuillantines...
Voix des beffrois en ferveur ;

Larmes, chansons argentines 
Dans les vasques florentines 
Au fond du jardin rêveur ;

Larmes des nuits étoilées, 
Larmes [de]2 flûtes voilées 
Au bleu du parc endormi ;

Larmes aux [longs]3 cils perlées,
Larmes d'amante coulées 
Jusqu'a l'âme de l'ami ;

[Gouttes]4 d'extase, éplorement délicieux,
Tombez des nuits ! Tombez des fleurs ! Tombez [des]5 yeux !

Et toi, mon cœur, sois le doux fleuve harmonieux, 
Qui, riche du trésor tari des urnes vides, 
Roule un grand rêve triste aux mers des soirs languides.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (David K. Smythe) , "Tears of gold", copyright ©, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Elaine Marie Ortiz-Arandes) , "Tränen aus Gold", copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Fauré: "cor"
2 Fauré: "des"
3 Fauré: "grands"
4 Fauré, Gassot: "Larmes"
5 Tournemire: "les"

Researcher for this text: David K. Smythe

2. Réveil [sung text checked 1 time]

L'aube d'une clarté s'épanche dans mon âme.
Au mur de l'horizon j'ai vu luire une flamme.
Les lys soudain dans l'ombre ont frémi de ferveur
Et j'ai senti passer la robe du sauveur.

[ ... ]

Le verbe des hauteurs, ranimant mes pensers
Pareils après l'orage aux épis renversés,
Les redresse d'un seul frisson vers la lumière ;
Et mon cœur, comme un mort qui soulève sa pierre,
Mon cœur ressuscité bat sa vie à grands coups.

Car l'épouse mystique a retrouvé l'époux.

[ ... ]

Quand je marchais, perdu, l'œil plein d'un couchant sombre,
Une main de lumière a pris ma main dans l'ombre
Et m'a conduit le long du mystique sentier,
Aux jardins où jaillit la source de pitié,
Sous les palmes d'où tombe une paix angélique.

Alors j'ai revêtu la candide tunique
Et l'espoir des enfants a visité mon cœur,
Ô mon âme, sois donc forte et fuis la langueur
[L'âme s'englue au miel du rêve et de la flûte.
La vie est à ce prix : roidis-toi pour la lutte.
N'attends pas vainement : ton futur t'appartient.
Tiens-toi toujours debout pour celui-là qui vient
Et dont sur les chemins les pieds gravent l'exemple.]1

[ ... ]

Puisque la moisson croît pour l'éternel semeur,
Puisque le lys fleurit en loyal serviteur,
Je veux donner ma vie à la Bonne Espérance,
À la règle, à l'effort, à la persévérance,
L'ennoblir de sagesse, et de force l'armer,
L'alléger de prière et toute l'enfermer
Dans la soif de comprendre et la splendeur d'aimer.

Authorship

View original text (without footnotes)
1 omitted by Tournemire.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Le repos en Egypte [sung text checked 1 time]

La nuit est bleue et chaude, et le calme infini...
Roulé dans son manteau, le front sur une pierre,
Joseph dort, le coeur pur, ayant fait sa prière,
Et l'âne à ses pieds est comme un humble ami.

Entre les pieds du Sphynx appuyée à demi,
La vierge pâle et douce, à fermé la paupière;
Et, dans l'ombre, une étrange et suave lumière
Sort du petit Jésus dans ses bras endormi.

Autour d'eux le désert songe mysterieux;
Et tout est si tranquille a cette heure, en ces lieux
Qu'on entendrait l'enfant respirer sous ses voiles.

Nul souffle... La fumée immobile du feu
Monte ainsi qu'un long fil se perd dans l'air bleu...
Et le Sphynx éternel atteste les étoiles.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Nathalie Paulin) , copyright © 2008, (re)printed on this website with kind permission
  • ITA Italian (Italiano) (Ferdinando Albeggiani) , "Il riposo in Egitto", copyright © 2008, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]