Trois mélodies

Song Cycle by Louis Vierne (1870 - 1937)

Word count: 286

1. Soleils couchants [sung text checked 1 time]

Une aube affaiblie
Verse par les champs
La mélancolie
Des soleils couchants.
La mélancolie
Berce de doux chants
Mon cœur qui s'oublie
Aux soleils couchants.
Et d'étranges rêves,
Comme des soleils
Couchants sur les grèves,
Fantômes vermeils,
Défilent sans trêves, 
Défilent, pareils
À des grands soleils
Couchants sur les grèves.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (David Wyatt) (Emily Wyatt) , copyright © 2015, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Amy Pfrimmer) , copyright © 2020, (re)printed on this website with kind permission
  • GER German (Deutsch) (Pierre Mathé) , "Untergehende Sonnen", copyright © 2012, (re)printed on this website with kind permission

Confirmed with Paul Verlaine, Poèmes Saturniens, troisième édition, Paris, Léon Vanier, 1894, pages 43-44.


Research team for this text: Emily Ezust [Administrator] , Ted Perry

2. Nox [sung text checked 1 time]

Sur [les pentes]1 des monts, les brises apaisées
Inclinent au sommeil les arbres onduleux ;
L'oiseau silencieux s'endort dans la rosée,
Et l'étoile a doré l'écume des flots bleus.

[Au contour des ravins, sur les hauteurs sauvages,
Une molle vapeur efface les chemins ;
La lune tristement baigne les noirs feuillages]2 ;
L'oreille n'entend plus les murmures humains

Mais sur le sable, au loin, chante la mer divine,
Et des hautes forêts gémit la grande voix
Et l'air sonore, aux cieux que la nuit illumine,
Porte le chant des mers et le soupir des bois.

Montez, saintes rumeurs, paroles surhumaines !
Entretien lent et doux de la terre et du ciel.
Montez et demandez aux étoiles sereines 
S'il est, pour les atteindre un chemin éternel.

O mers ! O bois songeurs voix pieuses du monde,
Vous m'avez répondu durant mes jours mauvais
Vous avez apaisé ma tristesse inféconde,
Et dans mon cœur aussi vous chantez à jamais.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Amy Pfrimmer) , "Night", copyright © 2020, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Vierne: "la pente"
2 not set by Koechlin.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Adieu [sung text checked 1 time]

Un vertige épars sous tes voiles
Tentant mon front vers tes bras nus !
Adieu, toi, par qui je connus
L’angoisse des nuits sans étoiles !

Et quoi ! Ton nom me fit pâlir !
Aujourd’hui sans désirs ni craintes,
Dans l’ennui vil de tes étreintes
Je ne veux plus m’ensevelir !

Je respirire le vent de grèves,
Je suis heureux loin de ton seuil,
Et tes cheveux couleur de deuil
Ne font plus d’ombre sur mes rêves !

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Amy Pfrimmer) , "Farewell", copyright © 2020, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Amy Pfrimmer