Quatre poèmes chinois extraits de La Flûte de Jade de Franz Toussaint

by Raymond Moulaert (1875 - 1962)

Word count: 185

1. Notre bateau glisse [sung text checked 1 time]

Notre bateau glisse sur le fleuve calme.
Au-delà du verger qui borde la rive,
Je regarde les montagnes bleues et les nuages blancs.

Mon amie sommeille, la main dans l'eau,
Un papillon s'est [glissé]1 sur son épaule,
A battu des ailes [et]2 puis s'est envolé.

[Longuement je l'ai suivi des yeux]3.
Il se dirigeait vers les montagnes de Tchang-nân.

Était-ce un papillon, ou le rêve que venait de faire mon amie ?

Authorship

Based on

See other settings of this text.

View original text (without footnotes)
1 Moulaert: "posé"
2 omitted by Moulaert.
3 Moulaert: "Je l'ai suivi des yeux, longtemps"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. L'orage favorable [sung text checked 1 time]

Je maudissais la pluie qui faisait résonner mon toit et
M'empêchait de dormir
 
Je maudissais le vent qui saccageait mon jardin.
 
Mais, tu es arrivée !
 
Et j'ai remercié la pluie, puisque tu as dû ôter ta robe
Mouillée et j'ai remercié le vent, qui venait d'éteindre ma lampe.

Authorship

Based on

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Souvenirs [sung text checked 1 time]

Cette nuit, il neigeait dans le jardin Liang.
J’avais froid, et tu ne t’en doutais pas.
Je regardais [les grands arbres]1
sous lesquels, autrefois, je t’attendais.

[Toute cette neige
qui tombait sur notre passé…]2

Authorship

Based on

View original text (without footnotes)
1 Moulaert: "les arbres de Jade"
2 omitted by Moulaert.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

4. Les jeunes filles de Yuen [sung text checked 1 time]

à Ye-ki, les cueilleuses de nénuphars rament en chantant.
Si un étranger les regarde, elles se cachent derrière les tas de nénuphars,
font semblant d’être confuses,
et rient, et rient…

Authorship

Based on

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]