Chansons tristes, 7 poèmes de Maurice Maeterlinck

by Henri Stierlin-Vallon (1887 - 1952)

1. Les sept filles d'Orlamonde [sung text not yet checked]

Les sept filles d'Orlamonde,
    Quand la fée fut morte,
Les sept filles d'Orlamonde,
    Ont cherché les portes.
 
Ont allumé leurs sept lampes,
    Ont ouvert les tours,
Ont ouvert quatre cents salles,
    Sans trouver le jour...
 
Arrivent aux grottes sonores,
    Descendent alors ;
Et sur une porte close,
    Trouvent une clef d'or.
 
Voient l'océan par les fentes,
    Ont peur de mourir,
Et frappent à la porte close,
    Sans oser l'ouvrir...

Authorship:

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

First published in the revue L'Ermitage, Paris, 1893, and later in Douze Chansons, Éd. Stock, Paris, 1896, n°6, then in Serres chaudes suivies de Quinze Chansons, 1900. Can also be found in the play Ariane et Barbe-Bleue, Act I.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. J'ai cherché trente ans, mes sœurs [sung text not yet checked]

J'ai cherché trente ans, mes sœurs,
    Où s'est-il caché?
J'ai marché trente ans, mes sœurs,
    Sans m'en approcher...
 
J'ai marché trente ans, mes sœurs,
    Et mes pieds sont las,
II était partout, mes sœurs,
    Et n'existe pas...
 
L'heure est triste enfin, mes sœurs,
    Ôtez mes sandales,
Le soir meurt aussi, mes sœurs,
    Et mon âme a mal...
 
Vous avez seize ans, mes sœurs,
    Allez loin d'ici,
Prenez mon bourdon, mes sœurs,
    Et cherchez aussi...

Authorship:

See other settings of this text.

First published in the revue La Plume, no. 94, March 15, 1893, under the title "Extraits inédits de la Quenouille et la Besace"; later in Douze Chansons, 1896; then in Serres chaudes suivies de Quinze Chansons, 1900.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Quand l'amant sortit [sung text not yet checked]

Quand l'amant sortit
(J'entendis la porte)
Quand l'amant sortit
Elle avait souri...
 
Mais quand il rentra
(J'entendis la lampe)
Mais quand il rentra
Une autre était là...
 
Et j'ai vu la mort
(J'entendis son âme)
Et j'ai vu la mort
Qui l'attend encore...

Authorship:

Go to the single-text view

First published in the review Pan, June-July 1895, Berlin.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

4. Et s'il revenait un jour [sung text not yet checked]

Et s'il revenait un jour,
Que faut-il lui dire?
- Dites-lui qu'on l'attendit
Jusqu'à s'en mourir...

Et s'il m'interroge encore
Sans me reconnaître?
- Parlez-lui comme une sœur. 
Il souffre peut-être...

Et s'il demande où vous êtes
Que faut-il répondre?
- Donnez-lui mon anneau d'or,
Sans rien lui répondre...

Et s'il veut savoir pourquoi
La salle est déserte?
- Montrez-lui la lampe éteinte
Et la porte ouverte...

Et s'il m'interroge alors
Sur la dernière heure?
- Dites-lui que j'ai souri
De peur qu'il ne pleure...

Authorship:

See other settings of this text.

First published in the revue La Société Nouvelle, IX (9), March 1893, Bruxelles; then in Douze chansons, Paris, Stock, 1896; and later in Quinze chansons, Bruxelles, Lacomblez, 1900.


Researcher for this text: Ted Perry

5. Ils ont tué [sung text not yet checked]

Ils ont tué trois petites filles
Pour voir ce qu'il y a dans leur cœur.
Le premier était plein de bonheur ;
Et partout où coula son sang,
Trois serpents sifflèrent trois ans.
 
Le deuxième était plein de douceur,
Et partout où coula son sang,
Trois agneaux broutèrent trois ans.
 
Le troisième était plein de malheur,
Et partout où coula son sang,
Trois archanges veillèrent trois ans.

Authorship:

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

6. On est venu dire [sung text not yet checked]

On est venu dire,
    (Mon enfant, j'ai peur)
On est venu dire
Qu'il allait partir...
 
Ma lampe allumée,
    (Mon enfant, j'ai peur)
Ma lampe allumée,
Me suis approchée...
 
À la première porte,
    (Mon enfant, j'ai peur)
A la première porte,
La flamme a tremblé...
 
À la seconde porte,
    (Mon enfant, j'ai peur)
À la seconde porte,
La flamme a parlé...
 
À la troisième porte,
    (Mon enfant, j'ai peur)
À la troisième porte,
La lumière est morte...

Authorship:

Go to the single-text view

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

7. Épilogue [sung text not yet checked]

À toute âme qui pleure,
à tout péché qui passe,
J'ouvre au sein des étoiles
mes mains pleines de grâces.

Il n'est péché qui vive
quand l'amour a parlé;
Il n'est d'âme qui meure
quand l'amour a pleuré...

Et si l'amour s'égare
aux sentiers d'ici-bas,
Ses larmes me retrouvent
et ne [se perdent]1 pas...

Authorship:

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (David Fetter) , copyright © 2019, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
First published in German in Sœur Béatrice, Mystère en Trois Actes, in the revue Die Insel, 1900; then in French in Théâtre, Book III, 1901; later in Quinze Chansons, Bruxelles, Éd. Lacomblez, 1900.

1 López Buchardo, Palma: "s'égarent"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

Total word count: 468