Poèmes de la Vieille France (4e recueil)

by Raymond Moulaert (1875 - 1962)

Word count: 395

1. Il se peut que je commence [sung text not yet checked]

— This text is not currently
in the database but will be added
as soon as we obtain it. —

2. Les oisillons de mon pays [sung text not yet checked]

Les oisillons de mon pays
Ai ouïs en Bretagne ;
A leur chant il m'est bien avis,
Qu'en la douce Champagne
Les ouïs jadis,
Si je ne me suis mépris.
Ils m'ont en si doux penser mis
Qu'à chanson faire me suis pris
Jusqu'à ce que j'atteigne
Ce qu'Amour m'a longtemps promis.

De longue attente je languis
Sans que je m'en plaigne ;
Cela m'ôte la joie et le ris ;
Nul de ceux qu'Amour étreint
N'est d'autre chose attentif.
Mon coeur et mon visage
Je les trouve si souvent troublés
Qu'un fou semblant suis devenu.
Que d'autres en Amour soient mauvais,
Jamais, certes, mal ne lui fis.

En me baisant, mon coeur me ravit
Ma douce dame gente ;
Trop fus fou quand il m'abandonna
Pour elle qui me tourmente!
Las ! ne l'ai pas senti
Quand de moi partit ;
Tout doucement me le prit
Qu'en soupirant, à soi l'attira ;
Mon fol coeur elle séduit
Mais jamais n'aura de moi merci.

D'un baiser dont il me souvient
Ce m'est avis, en mon idée,
Qu'il n'est heure, et cela m'a trahi,
Qu'à mes lèvres ne le sente.
Quand elle souffrit
Que je la voie,
De ma mort que ne m'a-t-elle préservé !
Elle sait bien que je m'occis
En cette longue attente
Dont j'ai visage teint et pâli.

Puisque m'ôte rire et jeux
Et me fait mourir d'envie,
Trop souvent  il me fait cher payer
Amour sa compagnie.
Las ! je n'ose y aller
Car aux fous ressembler
Me font ces faux demandeurs d'amour.
Mort suis quand les vois lui parler ;
Car point de tricherie
Ne peut nul d'eux en elle trouver.

Authorship

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Ronsard à son âme [sung text not yet checked]

Amelette Ronsardelette,
Mignonnelette doucelette,
Treschere hostesse de mon corps,
Tu descens là bas foiblelette,
Pasle, maigrelette, seulette,
Dans le froid Royaume des mors :
Toutesfois simple, sans remors
De meurtre, poison, [ou]1 rancune,
Mesprisant faveurs et tresors
Tant enviez par la commune.

Passant, j'ay dit, suy ta fortune
Ne trouble mon repos, je dors.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Laura Prichard) , copyright ©, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (David Wyatt) , "To his Soul", copyright © 2012, (re)printed on this website with kind permission
  • SPA Spanish (Español) (Victor Torres) , "Ronsard a su alma", copyright © 2011, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Hawley: "et"

Modernized version (used by Ravel):
Amelette Ronsardelette,
Mignonnelette, doucelette,
Trés chére hostesse de mon corps,
Tu descens là-bas, faiblelette,
Pasle, maigrelette, seulette,
Dans le froid royaume des mors;
Toutesfois simple, sans remors
De meurtre, poison, et raucune,
Méprisant faveurs et trésors,
Tant enviez par la commune.

Passant, j'ay dit: suy ta fortune,
Ne trouble mon repos, je dors.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

4. Aubade [sung text not yet checked]

— This text is not currently
in the database but will be added
as soon as we obtain it. —

Authorship

5. À vous, troupe légère [sung text not yet checked]

À vous, [trouppe]1 légère,
  Qui d'aile passagère
    Par le monde volez,
Et, d'un sifflant murmure
  L'ombrageuse verdure
    Doulcement esbranlez,

J'offre ces violettes,
  Ces lis, et ces fleurettes,
    Et ces roses icy,
Ces vermeillettes roses,
  Tout freschement écloses,
    Et ces oeilletz aussi.

De vostre doulce halaine
  Éventez ceste plaine,
    Éventez ce séjour:
Ce pendant que j'ahanne
  À mon blé, que je vanne
    À la chaleur du jour.

Authorship

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (David Jonathan Justman) , "From a winnower of wheat to the winds", copyright ©, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Altès, Moret: "ombre"; further changes may exist not shown above.

Modernized spelling:

À vous, trouppe légère,
  Qui d'aile passagère
    Par le monde volez,
Et, d'un sifflant murmure
  L'ombrageuse verdure
    Doucement ébranlez,

J'offre ces violettes,
  Ces lis, et ces fleurettes,
    Et ces roses ici,
Ces vermeillettes roses,
  Tout fraichement écloses,
    Et ces oeillets aussi.

De votre douce haleine
  Éventez cette plaine,
    Éventez ce séjour:
Ce pendant que j'ahanne
  À mon blé, que je vanne
    À la chaleur du jour.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

6. Manches larges selon la mode [sung text not yet checked]

— This text is not currently
in the database but will be added
as soon as we obtain it. —

Authorship

7. Chante qui voudra [sung text not yet checked]

— This text is not currently
in the database but will be added
as soon as we obtain it. —

Authorship