by Hakim Omar Khayyám (c1048 - c1122)
Translation by Jean-Baptiste Nicolas (1814 - 1875)

Qu’elles sont belles, ces verdures qui...
Language: French (Français)  after the Persian (Farsi) 
Qu’elles sont belles, ces verdures qui croissent aux bords des ruisseaux ! 
On dirait qu’elles ont pris naissance sur les lèvres d’une angélique beauté. 
Ne pose donc pas sur elles ton pied avec dédain, puisqu’elles proviennent 
du germe de la poussière d’un visage coloré du teint de la tulipe.

About the headline (FAQ)

Confirmed with Les Quatrains de Khèyam, traduits de Persan par J. B. Nicolas, Paris, imprimé par ordre de l'Empereur à l'Imprimerie Impériale, 1867, page 32.


Authorship

Based on

Musical settings (art songs, Lieder, mélodies, (etc.), choral pieces, and other vocal works set to this text), listed by composer (not necessarily exhaustive)

Settings in other languages, adaptations, or excerpts:


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

This text was added to the website: 2017-04-17
Line count: 4
Word count: 49