Robaiyat d'Omar Khayyam, 15 quatrains traduits du persan par Frans Toussaint

by Carlos Tuxen-Bang (b. 1933)

1. Tout le monde sait que je n'ai jamais murmuré la moindre prière [sung text not yet checked]

Tout le monde sait que je n'ai jamais murmuré la moindre prière. 
Tout le monde sait aussi que je n'ai jamais essayé de dissimuler mes défauts. 
J'ignore s'il existe une Justice et une Miséricorde... 
Cependant, j'ai confiance, car j'ai toujours été sincère.

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Voici la saison ineffable [sung text not yet checked]

Voici la saison ineffable, la saison de l'espérance, 
la saison où les âmes impatientes de s'épanouir recherchent les solitudes parfumées. 
Chaque fleur, est-ce la main blanche de Moïse? 
Chaque brise, est-ce l'haleine de Jésus?

Authorship:

Based on:

Go to the single-text view

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. Qu'il est vil, ce coeur qui ne sait pas aimer [sung text not yet checked]

Qu'il est vil, ce cœur qui ne sait pas aimer, 
qui ne peut s'enivrer d'amour! 
Si tu n'aimes pas, comment peux-tu apprécier 
l'aveuglante lumière du soleil et la douce clarté de la lune ?

Authorship:

Based on:

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

4. Bois du vin ! Tu recevras de la vie éternelle [sung text not yet checked]

Bois du vin! Tu recevras de la vie éternelle. 
Le vin est le seul philtre qui puisse te rendre ta jeunesse. 
Divine saison des roses, du vin et des arnis sincères! 
Jouis de cet instant fugitif qu'est la vie.

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

5. Rien ne m'intéresse plus [sung text not yet checked]

Rien ne m'intéresse plus. Lève-toi, pour me verser du vin! 
Ce soir, ta bouche est la plus belle rose de l'univers... 
Du vin! Qu'il soit vermeil comme tes joues, 
et que mes remords soient aussi légers que tes boucles!

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

6. Seigneur, ô Seigneur, réponds-nous ! [sung text not yet checked]

Seigneur, Ô Seigneur, réponds-nous! Tu nous as donné des yeux, et tu as permis 
que la beauté de tes créatures nous éblouisse... Tu nous as donné la faculté d'être heureux, 
et tu voudrais que nous renoncions à jouir des biens de ce monde? Mais cela nous est aussi 
impossible que de renverser une coupe sans répandre le vin qu'elle contient!

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

7. Regarde ! Écoute ! Une rose tremble dans la brise [sung text not yet checked]

Regarde ! Écoute ! Une rose tremble dans la brise. 
Un rossignol lui chante un hymne passionné. 
Un nuage s'est arrêté. Buvons du vin! 
Oublions que cette brise effeuillera la rose, 
emportera le chant du rossignol et ce nuage 
qui nous donne une ombre si précieuse.

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

8. Nuit. Silence. Immobilité d'une branche et de ma pensée [sung text not yet checked]

Nuit. Silence. Immobilité d'une branche et de ma pensée. 
Une rose, image de ta splendeur éphémère, 
vient de laisser tomber un de ses pétales. 
Où es-tu, en ce moment, toi qui m'as tendu 
la coupe et que j'appelle encore ? 
Sans doute, aucune rose ne s'effeuille près de celui 
que tu désaltères là-bas, et tu es privée 
du bonheur amer dont je sais t'enivrer.

Authorship:

Based on:

See other settings of this text.

Research team for this text: Emily Ezust [Administrator] , Geoffrey Wieting

9. Vous dites que le vin est le seul baume ? [sung text not yet checked]

Vous dites que le vin est le seul baume ? 
Apportez-moi tout le vin de l'univers ! 
Mon cœur a tant de blessures... Tout le vin de l'univers, 
et que mon cœur garde ses blessures !

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

10. Silence, ma douleur ! [sung text not yet checked]

Silence, ma douleur ! 
Laisse-moi chercher un remède. 
Il faut que je vive, car les morts n'ont plus de mémoire. 
Et je veux revoir sans cesse ma bien-aimée !

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

11. Je ne peux apercevoir le ciel [sung text not yet checked]

Je ne peux apercevoir le Ciel. J'ai trop de larmes dans les yeux ! 
Les brasiers de l'Enfer ne sont qu'une infime étincelle, 
si je les compare aux flammes qui me dévorent. 
Le Paradis, pour moi, c'est un instant de paix.

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

12. Si tu veux avoir la magnifique solitude des étoiles et des fleurs [sung text not yet checked]

Si tu veux avoir la magnifique solitude des étoiles et des fleurs, 
romps avec tous les hommes, avec toutes les femmes. 
Ne chemine près de personne. Ne te penche sur aucune douleur. 
Ne participe à aucune fête.

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

13. Du vin, en torrent ! [sung text not yet checked]

Du vin ! Du vin, en torrent ! 
Qu'il bondisse dans mes veines ! 
Qu'il bouillonne dans ma tête ! Des coupes... 
Ne parle plus ! Tout n'est que mensonge. 
Des coupes... Vite ! J'ai déjà vieilli...

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

14. Le vaste monde : un grain de poussière dans l'espace [sung text not yet checked]

Le vaste monde : un grain de poussière dans l'espace. 
Toute la science des hommes : des mots. 
Les peuples, les bêtes et les fleurs des sept climats : des ombres. 
Le résultat de ta méditation perpétuelle : rien.

Authorship:

Based on:

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

15. Au delà de la Terre, au delà de l'Infini [sung text not yet checked]

Au delà de la Terre, au delà de l'Infini, 
je cherchais à voir le Ciel et l'Enfer. 
Une voix solennelle m'a dit :
"Le Ciel et l'Enfer sont en toi."

Authorship:

Based on:

See other settings of this text.

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]
Total word count: 607