Contes mystiques

Song Cycle

Word count: 798

1. Prélude [sung text not yet checked]

Ce que l'on entendit dans la nuit de Noël
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

Set by by Augusta Mary Anne Holmès (1847 - 1903), 1890, published 1890 [ piano ], Éd. Durand & Schoenewerck

2. Les premiers pas de Jésus [sung text not yet checked]

La sainte famille habitait
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

Set by by Edmond Diet (1854 - 1924), 1890, published 1890 [ high voice and piano ], Éd. Durand & Schoenewerck

3. Pourquoi les oiseaux chantent [sung text checked 1 time]

Au pied d'un arbrisseau
Jésus avec Marie
Allait, près du ruisseau,
S'asseoir dans la prairie ;
Et l'enfant contemplait
En ce lieu solitaire
L'oiseau qui s'envolait
Ou l'insecte sur terre.

Un jour qu'il écoutait
La musique plaintive,
Qu'une flûte chantait
Au loin sur l'autre rive,
Il demeura rêveux,
Et comme une caresse
Sa voix avec douceur
Exprima sa tristesse.

"Ah ! Pourquoi les oiseaux,
Cachés dans le feuillage,
N'ont-ils pas, eux si beaux,
Leurs chants et leur langage ?"
Et, queillant des roseaux
Il fit une monaule :
Aussitôt les oiseaux
Vinrent sur son épaule.

Alors l'enfant Jésus,
Dont l'âme est inspirée,
Par des accents émus
Leur apprend sa pensée
Et dit : "Allez, oiseaux !
Chantez dans le feuillage !
Dieu vous avait fait beaux,
Je vous donne un langage."

Authorship

Set by by (François-Clément) Théodore Dubois (1837 - 1924), 1890, published 1890 [ voice and piano ], Éd. Durand & Schoenewerck

Researcher for this text: Johann Winkler

5. La berceuse des anges [sung text not yet checked]

Nous avons traversé les voiles
 . . . . . . . . . .

— The rest of this text is not
currently in the database but will be
added as soon as we obtain it. —

Authorship

Set by by (Alexandre) Charles Lecocq (1832 - 1918), 1890, published 1890 [ medium voice or unison chorus and piano ], Éd. Durand & Schoenewerck

6. Les fils de la Vierge [sung text checked 1 time]

Or, un soir que dormait Jésus
Bercé dans les bras de sa mère,
Vinrent des hommes inconnus,
Ayant l'aspect de la misère ;
Ils dirent : « Femme, nous voulons
Un agneau, du blé, de la toile :
Obéis, ou nous te volons
L'Enfant qui s'endort sous ton voile. »

« Je n'ai ni toile ni froment
À vous offrir, répondit-elle,
Et dans l'étable, en ce moment,
Il ne reste plus qu'une agnelle. »
Aussitôt, l'un d'eux va chercher
L'agnelle, et fuit dans la prairie,
Et le second vient arracher
Le voile du front de Marie.

Il court ; mais, le long du chemin,
Le voile se déchire, et tombe
En menus morceaux de sa main,
Comme des plumes de colombe.
Et depuis lors, chaque printemps,
On voit, sur la plaine fleurie,
Errer dans l’air, en flocons blancs,
Les fils du voile de Marie !

Authorship

Set by by Charles Ferdinand Lenepveu (1840 - 1910), 1890, published 1890 [ medium voice and piano ], Éd. Durand & Schoenewerck

Researcher for this text: Johann Winkler

7. La rosée [sung text checked 1 time]

Choisissant le moment
Si calme de l'aurore,
Où dans l'apaisement
La nature est encore,
La Vierge conduisait
Son Fils sur la colline :
Ainsi le lui disait
La volonté divine.

Sur le bord d'un chemin
Penchait  une églantine;
Jésus tendit la main
Pour l'avoir ; mais l'épine
Qui protégeait la fleur
Le blessa comme une arme,
Et Lui, dans sa douleur,
La baigna d'une larme.

Depuis, toutes les fleurs
Que les nuits font éclore,
Le cœur baigné de pleurs,
S'éveillent à l'aurore,
Rappelant le passé,
La première souffrance
De Jésus-Christ, blessé
Dès sa plus tendre enfance !

Authorship

Set by by Charles-Henri Maréchal (1842 - 1924), 1890, published 1890 [ medium voice and piano ], Éd. Durand & Schoenewerck

Researcher for this text: Johann Winkler

8. La neige [sung text checked 1 time]

L'enfant Jésus, né dans l'hiver,
A froid n'étant pas bien couvert ;
Un vieux berger va dans la plaine ;
D'un agneau blanc il tond la laine,
Et s'en revient à la maison
Apporter la blanche toison.

De ses mains, la Vierge elle-même
Saisit la laine, et en parsème
L'humble berceau de son Enfant,
Qu'elle embrasse en le réchauffant ;
Puis, elle jette hors de la porte
Le reste, que le vent emporté.

Lors, un miracle s'accomplit :
De flocons blancs l'air se remplit,
Et bientôt toute la nature
S'endort sous une couverture
Pareille à celle que Jésus
A sur ses petits membres nus.

Authorship

Set by by Jules Massenet (1842 - 1912), 1890, published 1890 [ medium voice and piano ], Éd. Durand & Schoenewerck

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

9. Premier miracle de Jésus [sung text checked 1 time]

Alors, au quartier des lépreux
Dans une case abandonnée
Vivaient de pauvres malheureux,
Jetés là par la destinée.
En passant, on les insultait ;
Lens enfants repoussaient leur fille.
Seule, la Vierge visitait
Avec Jésus cette famille.

L'enfant tomba malade un soir,
Le lendemain elle était morte.
Et, quand la Vierge vint les voir,
La mère pleurait à sa porte.
Jésus, pressentant un malheur,
Demande à voir sa jeune amie.
« Non, » dit la mère avec douleur,
« N'entrez pas, elle est endormie. »

Mais l'Enfant Jésus, s'avançant,
Près de la morte s'agenouille
Et dit : « Mon Père, Dieu puissant,
Rendez la vie à sa dépouille. »
Alors l'enfant rouvre les yeux
Et murmure, en voyant sa mère :
« J'avais été pour vous aux cieux
Demander la paix sur la terre ! »

Authorship

Set by by Émile Paladilhe (1844 - 1926), 1890, published 1890 [ medium voice and piano ], Éd. Durand & Schoenewerck

Researcher for this text: Johann Winkler

11. Le rêve de Jésus [sung text checked 1 time]

Mère au regard si doux,
J'ai fait un vilain rêve,
Gardez-moi près de vous,
Gardez-moi près de vous,
Tant que la nuit s'achève.
J'avais fermé les yeux, je crois,
Au rythme de votre berceuse,
Quand s'endormit mon âme heureuse.
Alors je vis en mon sommeil
Descendre du ciel de beaux anges,
Aux ailes couleur du soleil,
Aux robes de clartés étranges.
Ils me disaient que dans les cieux,
Dieu, sur un trône de lumière,
Dans un séjour délicieux,
Régnait sur la nature entière ;
Ils me disaient : « Tu seras roi,
Et ce Dieu là sera ton Père,
Mais les hommes, jaloux de Toi,
Te persécuteront sur terre. »
Puis les beaux anges sont partis.
Et j'ai vu s'avancer dans l'ombre,
Les hommes qu'ils m'avaient prédits,
Sans en pouvoir compter le nombre.
Bientôt leur troupe m'entourait
Criant : « C'est lui qui nous outrage !
Mort à Jésus de Nazareth ! »
Et tous me frappaient au visage !
Mère ! mère au regard si doux,
J'ai fait un vilain rêve,
Gardez-moi près de vous,
Gardez-moi près de vous
Tant que la nuit s'achève.

Authorship

Set by by Pauline Viardot-García (1821 - 1910), 1890, published 1890 [ medium voice and piano ], Éd. Durand & Schoenewerck

Researcher for this text: Guy Laffaille [Guest Editor]