6 Mélodies , opus 17

by Edouard Lalo (1823 - 1892)

1. Guitare [sung text checked 1 time]

Comment, disaient-ils,
Avec nos nacelles,
Fuir les alguazils ?
-- Ramez, disaient-elles.

Comment, disaient-ils,
Oublier querelles,
Misère et périls ?
-- Dormez, disaient-elles.

Comment, disaient-ils,
Enchanter les belles
Sans philtres subtils ?
-- Aimez, disaient-elles.

Authorship:

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CAT Catalan (Català) (Salvador Pila) , copyright © 2022, (re)printed on this website with kind permission
  • CHI Chinese (中文) (Yen-Chiang Che) , "“怎麼辦?” 他們問", copyright © 2009, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Faith J. Cormier) , "How then, asked he", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Faith J. Cormier) , "How, asked the men", copyright ©, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English [singable] (Anonymous/Unidentified Artist) , ""O how," murmured he"
  • GER German (Deutsch) [singable] ((Johann) Philipp Kaufmann)

Confirmed with Oeuvres de Victor Hugo: Les rayons et les ombres, Volume 4, Paris, V. A. Houssiaux, ed., Hébert et Cie, 1875, pages 325-326.


Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

2. Puisqu'ici-bas toute âme [sung text checked 1 time]

Puisqu'ici-bas toute âme
Donne à quelqu'un
Sa musique, sa flamme,
Ou son parfum ;

[ ... ]

Reçois mes voeux sans nombre,
O mes amours !
Reçois la flamme ou l'ombre
De tous mes jours !

Je te donne, à cette heure,
Penché sur toi,
La chose la meilleure
Que j'ai en moi !

[ ... ]

Mon esprit qui sans voile
Vogue au hazard,
Et qui n'a pour étoile
Que ton regard !

Reçois donc ma pensée,
Triste d'ailleurs,
Qui, comme une rosée,
T'arrive en pleurs !

[ ... ]

Mes transports pleins d'ivresses,
Pur de soupçons,
Et toutes les caresses
De mes chansons !

[ ... ]

Authorship:

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Faith J. Cormier) , "As each soul here below", copyright © 2000, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English [singable] (Peter Low) , copyright © 2020, (re)printed on this website with kind permission
  • ITA Italian (Italiano) [singable] (Angelo Zanardini) , "Dolce pensier"
  • SPA Spanish (Español) (Alberto Bonati) , "Ya que aquí abajo toda alma", copyright © 2007, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 omitted by Hahn.
2 Hugo: "toute"
3 Fauré: "Puis qu'Avril"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

3. L'aube naît, et ta porte est close! [sung text checked 1 time]

L'aube naît, et ta porte est close !
[Ma]1 belle, pourquoi sommeiller ?
À l'heure où s'éveille la rose
Ne vas-tu pas te réveiller ?

   Ô ma charmante, 
   Écoute ici 
   L'amant qui chante
   Et pleure aussi !

Toute frappe à ta porte bénie.
L'aurore dit : Je suis le jour !
L'oiseau dit : Je suis l'harmonie !
Et [mon cœur]2 dit : Je suis l'amour!

   Ô ma charmante, 
   Écoute ici 
   L'amant qui chante
   Et pleure aussi !

Je t'adore, ange, [et]3 t'aime, femme.
Dieu qui [pour]4 toi m'a complété
A fait mon amour [par]5 ton âme,
Et mon regard pour ta beauté !

   Ô ma charmante,
   Écoute ici 
   L'amant qui chante
   Et pleure aussi !

Authorship:

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

View original text (without footnotes)

Confirmed with Victor Hugo, Œuvres complètes, Volume 1, Bibliothèque de la Pléiade, Editions gallimard, 1964, page 876.

1 Donizetti: "Ô ma"
2 Gounod: "moi je"
3 Donizetti: "je"
4 Koreshchenko, Lacombe: "par"
5 Donizetti, Koreshchenko, Lacombe, Lalo, Godard: "pour"

Research team for this text: Emily Ezust [Administrator] , Malcolm Wren [Guest Editor]

4. Dieu qui sourit et qui donne [sung text checked 1 time]

Dieu qui sourit et qui donne 
Et qui vient vers qui l'attend,
Pourvu que vous soyez bonne,
Sera content.

Le monde où tout étincelle,
Mais où rien n'est enflammé,
Pourvu que vous soyez belle,
Sera charmé.

Mon coeur, dans l'ombre amoureuse
Où l'enivre deux beaux yeux,
Pourvu que tu sois heureuse,
Sera joyeux.

Authorship:

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Sergey Rybin) , copyright © 2020, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

5. Oh! Quand je dors [sung text checked 1 time]

Oh! quand je dors, viens auprès de ma couche, 
comme à Pétrarque apparaissait Laura,
Et qu'en passant ton haleine me touche... 
       Soudain ma bouche
       S'entrouvrira!

Sur mon front morne où peut-être s'achève
Un songe noir qui trop longtemps dura,
Que ton regard comme un astre se lève...
       [Soudain]1 mon rêve
       Rayonnera!

Puis sur ma lèvre où voltige une flamme,
Éclair d'amour que Dieu même épura,
Pose un baiser, et d'ange deviens femme...
       Soudain mon âme
       S'éveillera!

Authorship:

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • CHI Chinese (中文) (Yen-Chiang Che) , "喔!當我沈睡", copyright © 2009, (re)printed on this website with kind permission
  • CHI Chinese (中文) (Mei Foong Ang) , copyright © 2018, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English (Emily Ezust) , "Oh! when I sleep", copyright ©
  • ENG English [singable] (Peter Low) , "Oh while I sleep", copyright © 2008, (re)printed on this website with kind permission
  • ENG English [singable] (Anonymous/Unidentified Artist) , "O in my dreams"
  • POR Portuguese (Português) (Margarida Moreno) , "Oh! Quando durmo", copyright © 2011, (re)printed on this website with kind permission

View original text (without footnotes)
1 Liszt: "Et soudain"

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]

6. Chanson à boir [sung text checked 1 time]

Amis, vive l'orgie !
J'aime la folle nuit
Et la nappe rougie
Et les chants et le bruit,
Les dames peu sévères ,
Les cavaliers joyeux,
Le vin dans tous les verres,
L'amour dans tous les yeux !

  La tombe est noire,
  Les ans sont courts.
  Il faut, sans croire
  Aux sots discours,
  Très-souvent boire,
  Aimer toujours ! 

Dans la douce Italie 
Qu'éclaire un si doux ciel, 
Tout est joie et folie, 
Tout est nectar et miel.
Ayons donc à nos fêtes
Les fleurs et les beautés,
La rose sur nos têtes,
La femme à nos côtés !

Authorship:

See other settings of this text.

Available translations, adaptations or excerpts, and transliterations (if applicable):

  • ENG English (Faith J. Cormier) , "Hurrah for the orgy, my friend!", copyright ©, (re)printed on this website with kind permission

Researcher for this text: Emily Ezust [Administrator]